Copyright 2019 - Site by Misterdan

Baad écrit par Cédric Bannel

BAAD : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.

BARBARIE : Des jolies petites filles, vêtues de tenues d'apparat, apprêtées pour des noces de sang.
ABOMINATION : Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d'une nouvelle drogue de synthèse.
AFFRONTEMENT : Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l'impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l'incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.
DÉFLAGRATION : Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.

Kaboul, une ville en proie à la corruption à tous les niveaux, gangrénée par la violence.

L’Afghanistan, un pays en proie à des luttes intestines qui le ravagent, où la course au pouvoir est permanente, où les femmes ne sont rien, où l’argent de la drogue coule à flot.

C’est dans ce contexte sinistre qu’une troisième petite fille est trouvée assassinée. Toujours le même mode opératoire : tenue d’apparat, violences sexuelles, assassinat au couteau, et toujours issue de milieux modestes. Le Qomaandaan Kandar, ancien snipper qui a lutté aux côtés du Mollat Bachir, ne peut se résoudre à laisser assassiner des fillettes. Aidé par sa brigade, cet homme droit et incorruptible, une rareté à Kaboul, va se lancer dans une enquête qui va gêner beaucoup de monde, au plus haut niveau, et pour laquelle il va risquer sa vie. Rien ne l’arrêtera et tous les moyens, même les pires, seront justifiés pour sauver la vie d’autres fillettes. Badria, la fille de Nahid, va être enlevée à son tour, et seule sa mère, prête à tout pour la sauver, saura comment la retrouver.

A Paris, Nicole est enlevée en pleine rue, et découvre que son mari et ses enfants sont otages de la mafia sicilienne. Pour les récupérer, elle doit travailler pour Vipere, le patron de la mafia, qui voit le marché européen, et bientôt mondial, de la drogue, lui échapper au profit d’une autre mafia qui fabrique de la cocaïne de synthèse avec l’aide d’un chimiste français. Cette femme, ex-agent des services secrets, va utiliser tous les moyens, même les pires, pour remplir son contrat et pouvoir retrouver ses enfants.

Au travers de ce thriller étouffant, on découvre ce qu’est devenu ce beau pays qu’est l’Afghanistan, où la violence est présente à chaque coin de rue. L’action est très soutenue, on lit sans s’arrêter, passionné par l’histoire qui déroule ses ramifications des deux côtés de la planète. J’ai vraiment beaucoup aimé cette nouvelle publication de la Bête Noire.

IL existe un autre Afghanistan que celui décrit par les médias et Cédric Bannel, écrivain aux multiples vies né en 1966, le pratique depuis des années, des banlieues poussiéreuses de Kaboul aux montagnes impénétrables du Badakhchan. Aux éditions Robert Laffont, Cédric Bannel a publié Le Huitième Fléau (1999), La Menace Mercure (2000), Élixir (2004) et L'Homme de Kaboul (2011). Ses romans sont traduits dans de nombreux pays.

Editeur : Robert Laffont – Collection La Bête Noire - Genre : thriller / policier - Date de parution : 04 mai 2016 - 480 pages – 21,50 €

f t g m