Copyright 2019 - Site by Misterdan

La Prunelle de ses Yeux écrit par Ingrid Desjours

Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l'entraîner dans ses ténèbres.
Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie... Les années ont passé et l'aveugle n'a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant.
Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c'est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions...
La cécité de conversion est une pathologie aussi méconnue qu'effrayante : suite à un profond traumatisme psychologique, vous êtes aveugle. C'est ce qui est arrivé au personnage principal de ce roman.

Il y a environ un an, les Editions Robert Laffont ont lancé une nouvelle collection de thrillers La Bête Noire. Un des premiers romans publiés était signé ... Ingrid Desjours. Aujourd’hui c’est encore un de ses romans qui est choisi pour intégrer cette superbe collection.

Septembre 2003 à Paris : Victor, dix-sept ans, intègre la prestigieuse école Métis, celle qui forme l’élite de l’élite, mais qui recèle ses zones d’ombre, dont le bizutage très dur que subissent les élèves. Son père Gabriel est particulièrement fier de la réussite de son fils, même si celui-ci, comme tout adolescent, le rejette. Victor va faire la connaissance de Tancrède, le chef de bande de service, qui traîne sa cour avec lui, et joue les durs avec Maya, sa petite amie.
Novembre 2003 : Victor est retrouvé assassiné, battu à mort par un inconnu. Et Gabriel se réveille à l’hôpital, victime d’une perte de mémoire consécutive à un accident qui le laisse aveugle. Non que ses yeux aient été atteints, non, tout fonctionne à merveille, simplement il ne voit plus : c’est ce qu’on appelle une cécité de conversion, en général liée à un choc émotionnel intense. En une nuit il a perdu son fils adoré et ses yeux.
Dix ans plus tard, Gabriel s’est reconstruit, et adapté à son handicap. Mais, persuadé qu’en résolvant le meurtre de son fils, il retrouvera la vue, malgré des chances infimes, il se lance, avec l’aide d’une jeune femme recrutée pour lui servir de guide, sur les traces de l’assassin de son fils. Elle va alors devenir La Prunelle de ses Yeux, pour le meilleur, et pour le pire ! Et ce duo va entamer un périple qui va les mener au fond du gouffre de leurs mémoires traumatisées.

Ce roman foisonnant, écrit à trois mains, par Victor, Gabriel et Maya, une fois commencé, ne vous lâchera plus. C’est angoissant, bouleversant, un thriller pur jus avec son lot de rebondissements, tous totalement inattendus. Ingrid Desjours nous balade où elle veut, et on la suit, avec toujours une longueur de retard.
Mais c’est aussi un roman qui fouille l’âme humaine, qui décortique les personnages, et analyse des faits de société. Tout est évoqué : le bizutage, le viol, le racisme, l’homophobie, l’anti-sémitisme, qui servent de terreau à la noirceur humaine. Mais aussi, l’amitié, la droiture, l’amour, la recherche de la vérité qui lient les personnages bien au-delà des apparences.

Bref un roman comme je les aime, et comme sait si bien les sélectionner La Bête Noire !

Née en 1976 Ingrid Desjours est la nouvelle reine du thriller psychologique français. Psychocriminologue en Belgique pendant de nombreuses années, les psychopathes et criminels sexuels qu'elle a profilés et expertisés pendant sa carrière l'inspirent dans l'écriture de romans et de séries télévisées auxquels elle se consacre depuis 2007.

Éditeur : Robert Laffont - Collection : La Bête Noire – Genre : Thriller – Date de parution : 13 Octobre 2016 – 320 pages - Prix : 20,00 €

f t g m