Copyright 2019 - Site by Misterdan

La prunelle de ses yeux écrit par Ingrid Desjours

Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l'entraîner dans ses ténèbres.
Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie... Les années ont passé et l'aveugle n'a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant.

Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c'est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions...

La cécité de conversion est une pathologie aussi méconnue qu'effrayante : suite à un profond traumatisme psychologique, vous êtes aveugle. C'est ce qui est arrivé au personnage principal de ce roman.

" Ingrid Desjours est une surdouée ! " Marina Carrère d'Encausse et Gérard Collard, Le Magazine de la santé.

" Une virtuose de la dissection des états d'âme Et des clairs-obscurs contemporains. " Philippe Lefait, Des mots de minuit.

Biographie de l'auteur

Ingrid Desjours est psychocriminologue. Après avoir exercé de nombreuses années auprès de criminels sexuels en Belgique, elle décide en 2007 de se retirer en Irlande pour écrire son premier thriller. Depuis, elle se consacre entièrement à l'écriture de romans et de scénarios pour des séries télévisées. Les nombreux psychopathes qu'elle a profilés et expertisés l'inspirent aujourd'hui encore. Outre ses tableaux cliniques pertinents, l'auteur excelle dans l'art de lever le voile sur la psychologie humaine et de faire ressentir au lecteur ce que vivent ses personnages, pour le meilleur et surtout pour le pire...

Tous ses romans, Écho (2009), Potens (2010), Sa vie dans les yeux d'une poupée (2013), Tout pour plaire (2014) et Les Fauves (2015) ont été plébiscités tant par le public que par la critique et les libraires. Consécration : Tout pour plaire est en cours de développement pour une série TV par Arte. Ingrid Desjours publie également chez Robert Laffont des sagas fantastiques sous le pseudonyme de Myra Eljundir. Elle vit à Paris.

J'ai découvert ce roman dans le cadre d'une rencontre avec l'auteur Ingrid Desjours dans les locaux de la maison d'édition Robert Laffont. Je n'ai pas été déçue, elle est à l'image de ses romans : « Captivante ». L'entendre parler de la nature humaine, de la construction de la personnalité et de l'origine des troubles psychiques : de la dépression aux troubles physique d'origine psychique, et des choses pouvant être à l'origine de comportement de psychopathe... Tout cela a été extrêmement instructif et les deux heures passées en sa compagnie ont filée sans que je ne m'en aperçoive. Je crois que j'aurais pu l'écouter et débattre avec elle encore longtemps si nous n'avions pas eu de trains à prendre.

Le roman la prunelle de ses yeux est réellement une découverte. Nous découvrons des personnages sombres, parfois cruels et pages après pages, la lumière se fait sur eux, sur ce qui les a rendus ainsi. Gabriel, le héros était perçu comme le plus ignoble connard, tellement fier que son fils suive les ambitions qu'il avait forgées pour lui, il était cruel avec sa femme, l'humiliant régulièrement dans la sphère familiale... Et pourtant 13 ans plus tard, c'est d'un homme totalement différent dont on fait la connaissance. Lui et son fils ne se comprenaient pas et pourtant avec 13 ans d'écart, ils vont tous les deux à la rencontre de Maya afin de faire de sa vie un enfer.

On se demande ce qui les pousse tous les deux à vouloir s'en prendre à elle, à vouloir la briser et cette curiosité nous fait avancer dans le roman sans vouloir le lâcher.

L'auteur nous a dit au cours de la rencontre : «  ce n'est pas un roman noir, c'est un roman dans le noir ». En effet, au départ nous sommes tout aussi aveugles que Gabriel et nous devons avancer pas à pas pour que la lumière se fasse pour comprendre les personnages, les événements et la tragédie. On espère le happy-end tout en trouvant qu'il serait trop facile qu'en se vengeant Gabriel retrouve miraculeusement la vue. Le trouble dont il souffre est d'origine purement psychologique, il n'a aucune lésion et donc rien qui justifie qu'il ne puisse pas voir. Mais son esprit en a décidé autrement depuis 13ans. Mais plus ce genre de trouble dur, moins il y a de chance qu'il retrouve un jour l'usage de ses yeux, même s'il règle ses comptes.

J'ai adoré découvrir les extraits des études scientifiques montrant le fonctionnement de l'esprit humain, comment l'humain se déculpabilise de ses actes. L'expérience de Milgram est une expérience de psychologie réalisée entre 1960 et 1963 par le psychologue Américain Stanley Milgram. Cette expérience cherchait à évaluer le degré d'obéissance d'un individu devant une autorité qu'il juge légitime et à analyser le processus de soumission à l'autorité, notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet.

Je conseille fortement la lecture de ce roman, avec une mention spéciale pour la chienne guide d'aveugle. Personnellement, je l'ai lu d'une traite. Je ne pouvais plus m'arrêter une fois que je l'ai commencé.

Éditeur : Robert Laffon t- Collection : La Bête Noire - Date de parution : 13 octobre 2016 - Prix : 13,99 € format numérique ; 20 € format papier.


f t g m