Copyright 2019 - Site by Misterdan

La Maison de l'assassin écrit par Bernhard Aicher

Bernhard Aichner est né en 1972 à Innsbruck, en Autriche, où il réside. Auteur et photographe, il a écrit plusieurs romans, des pièces de théâtre, des feuilletons pour la radio et a été récompensé de plusieurs prix. Best-seller en Allemagne, Vengeances (L’Archipel, 2016), son premier roman, a paru dans douze pays, dont les États-Unis et le Royaume-Uni.

Il y a quelques mois, Blum a retrouvé les cinq responsables de la mort de son mari et les a froidement éliminés un à un pour assouvir sa vengeance...
Aujourd’hui, alors qu’elle a tout juste appris le décès d’une sœur jumelle, Björk, dont elle ignorait l’existence, les restes de l’une de ses victimes viennent d’être exhumés.
Bien vite, la police fait le lien. La personne ayant procédé à la mise en bière du corps est la première suspectée – en l’occurrence Blum, qui dirige une entreprise de pompes funèbres.
Prenant la fuite, elle trouve refuge en pleine Forêt Noire, dans la famille de Björk. Elle s’y croit en sécurité. Pas pour longtemps : hier chasseuse, Blum est aujourd’hui la proie...

Dans ce deuxième opus, suite de Vengeances (L'Archipel, 2016) du même auteur, on retrouve Blum, son héroïne. Gérante d'une société de pompes funèbres et meurtrière des assassins de son mari elle se révèle à nous avec tous ses côtés sombres... Bien qu'elle soit une habituée de la grande faucheuse, elle va alors être confrontée à la mort de manière tout à fait singulière, caustique et surprenante.
Lorsqu'elle découvre par hasard dans le journal une photo de sa sœur jumelle, morte et mise en scène artistiquement parlant par plastination (forme d'art très particulière mettant en scène des corps de défunts) elle n'hésite pas à partir en pleine forêt noire pour essayer de découvrir ce que fut la vie de cette inconnue. Elle se retrouve alors au cœur d'une machination incroyable entourée de personnages complètement tordus et effrayant dans une vie qui n'est pas la sienne... On pensera forcément au Shining de King.
Entre psychopathes, peur, manipulation, doute et plan machiavélique, elle doit en plus rester loin de chez elle, de ses filles puisqu'elle a la police à ses trousses concernant ses meurtres passés... L'auteur avec une écriture rapide, incisive au style très rythmé par des phrases courtes nous emporte aux portes de la folie, de la mort, dans une ambiance anxiogène, limite nauséeuse.
J'ai trouvé ce texte carrément à part, limite malsain, mais incroyablement passionnant. Il devient impossible de s'arrêter de lire pour enfin savoir ce qu'il va arriver à Blum et surtout où l'auteur veut-il en venir et nous amener.
C'est un roman noir, marquant, incroyablement bien fait et addictif ! J'ai très hâte de lire la suite (déjà parue en allemand).

Editeur : L'Archipel - Collection : Archipoche - Date de publication : 4 avril 2018 - Traduit de l'allemand (Autriche) par Céline Maurice - 288 pages - Prix : 7,80€

f t g m