Copyright 2019 - Site by Misterdan

Journal d’une toquée écrit par James Patterson et Lisa Papademetriou

Moi, Margaret Clarke, surnommée "La Toquée", je repars de zéro. Entièrement de zéro. Grâce à ce journal. Autant être franche avec vous, je me suis lancée dans l'écriture alors que j'étais "en observation" dans un service psychiatrique. 

Avant de céder à la pitié et de croire que vous allez avoir droit à un livre d'horreur dont "l'intrigue" est que la fille tourne folle, que ses adorables potes zarbi de l'asile pètent un câble et tentent de la tuer, sachez que ce séjour chez les "Toc-toc" n'a pas été trop affreux. On a été plutôt sympa avec moi. On m'a même trouvée fascinante !

Après dix jours chez les dingues, j'ai fini par conclure que je n'étais pas plus cinglée que la plupart des ados que je connais. J'étais juste furax. Surtout après ma mère. Qui avait disparu un mardi après-midi sans mot ni bisou.

Une couverture sympa et une 4e de couv’ alléchante m’ont donné envie de lire ce livre. Ajoutez à cela que j’aime beaucoup le travail de Patterson comme écrivain de thriller, et j’étais très curieuse de voir ce que donnerait cette incursion dans le domaine "ado".

Je m’attendais à une plongée dans l’enfer de l’hôpital psy pour ados, traité avec légèreté et humour. Or, ce n’est pas vraiment le cas : on se retrouve plutôt à suivre la vie finalement assez banale d’une gamine Américaine moyenne - bon, à qui il arrive quand même de sacrés coups durs !

La vie quotidienne dans ce lycée Américain nous plonge dans un univers assez éloigné des établissements Français, mais familier pour le lecteur féru de séries, de cinéma et de littérature étasuniens.

Est-ce parce qu’il s’agit d’un roman écrit à la première personne, par conséquent une ado, que les adultes sont aussi minables ? Sans doute, car, à l’exception notable de Mme Morris, ils sont tous, au choix, malveillants ou d’une maladresse qui confine à la bêtise !

Les adolescents, eux, sont sans pitié, mais malins, débrouillards, responsables et aimants. Ils ont des amis comme on rêve d’en avoir, et à tout prendre, se débrouillent assez bien pour survivre et même s’épanouir dans un univers adulte pas très sympathique. Un roman donc qui va plaire aux ados, parce qu’il leur parle d’eux, parce qu’il épouse leur langage, leur vision du monde, parce qu’il montre que les laissés-pour-compte au grand jeu de la vie sont finalement capables, non seulement de s’en sortir, mais aussi d’être heureux, et qui se lit agréablement quand on est plus si jeune !

L’ouvrage est agréablement illustré tout du long, les dessins apportent ainsi une dimension supplémentaire au récit, se rapprochant encore plus de l’aspect « journal intime » qu’ont donné les auteurs à leur texte. Une lecture agréable, qui devrait séduire les ados !

Éditeur : Hachette Jeunesse - Collection : Hors-séries - Date de parution : 12 mai 2015 - 272 pages - Prix : 13,90 €.

f t g m