Copyright 2019 - Site by Misterdan

Métamorphose – Tome 1 : Exorde écrit par Ericka Duflo

-Ian?
Sans un mot, Ian s'immobilisa.
-Devrais-je...avoir peur de toi?
Il tourna légèrement la tête. Un sourire énigmatique sur les lèvres, il répondit:
-Certains te diraient que oui.

A bientôt 17 ans, Senna est une jeune américaine insupportable, rebelle et obstinée. Elle vit très mal la perte de sa mère et se laisse emporter dans un tourbillon de plaisirs et de bêtises. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard et se fait renvoyer de l’école. Pour oublier qu’elle est en proie à des phénomènes inexpliqués ? Des marques sont apparues dans son dos, de plus en plus visibles et hideuses, au point de faire fuir ceux qui les découvrent et qui la traitent de monstre. De plus en plus souvent elle entend des voix qui semblent l’appeler, elle voit des ombres fantomatiques. Seules sa chatte Mystique et sa jument Feu de Joie ont le pouvoir d’apaiser sa colère et ses craintes.
Les relations avec son père se dégradent, et, lassé de son comportement, il père décide de l’envoyer dans un pensionnat en Alaska. Pour la punir ? Ou au contraire pour la protéger ?
D’abord très réticente la jeune fille va pourtant vite apprécier ce lieu magnifique, et se faire de nouveaux amis. Pourtant ses marques ne disparaissent pas, elles s’étendent au contraire, et la jeune fille est sujette à de violentes migraines, elle ne supporte plus la lumière, et ses yeux prennent un éclat étrange. Et surtout qui est Ian, ce garçon mystérieux qui va et vient à sa guise dans l’école et semble beaucoup s’intéresser à elle ? Pourquoi cette attirance magnétique entre eux ?
Le danger rôde et les évènements étranges vont s’accélérer.

Au début un peu agacée par l’attitude d’adolescente en pleine crise de Senna, j’ai pourtant vite accroché avec cette héroïne attachante et pleine de doutes. L’histoire décolle très vite après l’arrivée de la jeune fille en Alaska et on va de surprises en surprises.
Le fantastique, qui n’apparaît tout d’abord que par bribes, va peu à peu se développer, s’étendre et finir par occuper toute la place, insidieusement, jusqu’à la révélation finale qui nous ouvre de nouvelles portes.

Ericka Duflot prend le temps de poser son histoire et ses personnages. Son titre s’appelle Exorde et c’est bien ainsi qu’elle déroule son roman : elle veut capter l’attention du lecteur et y réussit très bien. Son écriture est simple, fluide, elle convient bien à des lecteurs jeunes, ou peu habitués au fantastique, où elle les entraîne tout doucement. Gageons qu’elle saura, au fil des quatre autres tomes de cette pentalogie, garder le même rythme.

Editeur : Kennes – Date de parution : 4 mai 2016 – 376 pages – Prix : 17 €

f t g m