Copyright 2019 - Site by Misterdan

Verte écrit par Marie Desplechin

À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte. Puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

Verte, mais quelle idée d’avoir hérité de ce prénom !, est une petite fille de onze ans, tout ce qu’il y a de plus normale : elle s’intéresse aux garçons – son grand rêve, se marier quand elle sera grande - et notamment à un de sa classe, le jeune Soufi. Cela inquiète beaucoup sa maman, car Ursule est une sorcière et elle entend bien que sa fille unique ait hérité de ce don que les femmes de sa famille se transmettent de génération en génération. Mais Verte fait exception : elle ne montre aucun signe de sorcellerie. Alors c’est décidé, chaque mercredi Verte ira chez sa grand-mère Anastabotte apprendre les rudiments du métier. Mais tout ne va pas se passer comme prévu ! Et Verte va vite comprendre que la sorcellerie finalement permet surtout de n’en faire qu’à sa tête !

Sorti à l’origine en 1996, Verte est un roman jeunesse écrit par Marie Desplechin, très apprécié de tous les jeunes lecteurs, et adapté en Bd en 2017 avec Magali Le Huche au dessin, ce qui lui vaut d’être réédité dans une nouvelle édition dans la collection Neuf Poche de l’Ecole des Loisirs.

Pour avoir lu la BD avant le roman, j’avais très envie de le lire et j’avoue que j’ai été tout à fait conquise par le roman, qui présente les évènements de différents points de vue, là où la BD ne fait parler que Verte. Les ressentis d’Ursule, d’Anastabote et de Soufi, viennent agréablement ponctuer le récit avec des visions différentes de l’action.

Editeur : L’Ecole des Loisirs – Collection : Neuf poche - Date de parution : 7 février 2018 – 174 pages - Prix : 6,80 €

 

f t g m