Copyright 2019 - Site by Misterdan

Young Elite - Tome 1 écrit par Marie Lu

the young elites tome 1 612713 250 400 

 « Je ne veux plus qu'on me blesse, qu'on m'utilise et qu'on me rejette. »

Adelina a survécu à l'épidémie qui a ravagé son pays.

D'autres enfants, comme elle, ont survécu, la maladie laissant sur leur corps d'étranges marques. Les cheveux d'Adelina sont passés de noir à argenté, ses cils sont devenus blancs et une cicatrice barre la moitie gauche de son visage. Son père voit en elle une malfetto, une abomination, une disgrâce pour son nom et sa famille, synonyme de malédiction. Mais la rumeur dit que les survivants ont gagné davantage que des cicatrices : ils auraient acquis de mystérieux super-pouvoirs. Et, bien que leur identité demeure secrète, ces survivants ont déjà un nom : les Élites.

Que dire sur ce livre à part qu’il s’agit d’une merveille. Il s’agit certes d’un énième roman pour adolescents avec des héros qui sortent de l’ordinaire dans un monde distopyque, mais celui-ci m’a frappé par la maturité de son texte et de ses personnages.

Parlons en des personnages, trois nous marquent, mais tous finalement apportent une pierre à l’édifice. On retrouve l’héroïne Adelina, jeune fille brimée qui ne souhaite finalement qu’être appréciée à sa juste valeur après des années de souffrances physique et morale de la main de son père. Elle n’est qu’une malfetto après tout. Adelina n’est pas une héroïne manichéenne, au contraire elle navigue dans des nuances de gris qui vont du plus sombre aux plus claires. Sa quête initiatique n’en devient que plus passionnante. Enzo, quant à lui est le chef des Young Elites, jeunes malfetto aux pouvoirs immenses, on ne peut que partager la fascination de l’héroïne pour ce chef ténébreux. Mais n’oublions pas Raffaele qui sera un des alliés ou bien Teren, antagoniste victime malgré lui. Il est extrêmement difficile d’en parler sans gâcher l’histoire du roman qui mérite qu’on se penche dessus au plus vite.

Le cadre du roman rappelle l’Italie de la renaissance dans ses descriptions, et on meurt d’envie d’en savoir plus. Chaque page appelle à la suivante, et sans s’en rendre compte, nous sommes à la fin du roman. Je meurs d’envie de lire le tome 2 au point que je risque de ne pas attendre l’édition française. L’auteur nous offre un récit au rythme endiablé, et je vous avoue, je vais de ce pas me pencher sur sa trilogie précédente. Vous êtes en vacances, vous voulez vous évader, Young Elites est pour vous et il ne faut surtout pas s’arrêter au «  à partir de 13 ans ».

Éditeur: Castlemore - Date de parution : 17 juin 2015 - Prix : 16,90€ - Ebook : 7,99€ - 320 pages.

f t g m