Copyright 2019 - Site by Misterdan

Il nous reste le ciel - Tome 1 : Sous les cendres écrit par Chloé Bertrand

51bBiEV0tmL. SX195

Jusqu’où pourront-ils aller alors que le monde s’effondre sous leurs pas ?

Un roman d’anticipation sans concession, qui nous fait vivre la réalité d’une catastrophe écologique d’ampleur internationale de l’intérieur, par les yeux de quatre jeunes qui ne pourront compter que sur eux-mêmes pour s’en sortir.

Ils s’appellent Kiran, Matthew, Tobias et Charly.

Ils ont quatorze, vingt, dix et seize ans.

Ils vivent en Inde, en Australie et dans l’Utah.

Ce sont des enfants du même monde, un monde où soudain, tout va mal. Tornades, tsunamis, inondations – le dérèglement climatique brutal est à la hauteur de l’inconscience qui l’a précédé, et les conséquences sont cataclysmiques.

Pris dans la tourmente et livrés à eux-mêmes, tous les quatre vont se lancer dans une longue errance, fuyant territoires hostiles et folie humaine, à la recherche de leur famille, de lieux plus sûrs et, par-dessus tout, de l’espoir qu’une vie heureuse est encore possible, quelque part.

Superbe découverte que ce roman post apocalyptique climatique.

Nous sommes en 2020, la Terre va mal et les plus grandes catastrophes climatiques qu’on a pu connaitre s’enchainent et font de nos sociétés civilisées des mondes sauvages où survivre devient le maitre mot.

Ils sont quatre. Quatre garçons aux origines différentes, à la vie différentes et chacun va tenter de survivre comme il peut. C’est un roman ultra prenant, préparez-vous à l’ouvrir sans le refermer avant la dernière page. On se demande où l‘on va et comment ! La cruauté de ce genre de situation est parfaitement rendue, rien n’est épargné aux héros de ce roman. On souffre avec eux, on rit aussi parfois, mais qu’est-ce qu’on s’attache à ces quatre mecs au courages fou, malgré leurs âges, à la ténacité indéfectible et à l’envie de vivre qui les habitent. On ne peut s’empêcher de se demander ce qu’on ferait à leur place, si on aurait cette audace de continuer malgré tout, malgré la Terre qui semble vouloir en finir avec tous ses habitants. C’est aussi une belle vision de l’amitié, de celle qui nait quand rien ne va, qui se construit sur des cendres et devient indestructible.

Lire ce roman c’est plongé dans ce monde qui pourrait un jour devenir le nôtre à force de maltraiter cette planète, c’est traverser les épreuves pour lesquelles ils n’étaient pas prêt de par leur âges ou leur façon de vivre et serrer les dents à chaque coup dur en espérant qu’ils s’en sortes. On vit tous ces moments avec eux, les durs, les beaux et les cruels. Rien n’est épargné que ce soit les belles rencontres ou les pires.

Premier ouvrage de l’auteur que je lis, son style est adapté aux quatre voix, du plus jeune au plus vieux et à leurs diverses origines qui font que le vocabulaire n’est pas le même. Chacun leur tour ils nous révèlent leurs pensées et ce qu’ils traversent, c’est juste, sans fioriture et parfaitement adapté aux personnages. Les descriptions sont parfaites, sans être trop pesantes elles savent planter le décor. Les pages s’enchaînent, les points de vue changent et à aucun moment on ne s’ennuie. Les pages défilent jusqu’à cette fin qui vous fera plonger sur le tome deux.

En bref, un roman à la réalité féroce, qui n’épargne aucun de ses héros attachants avec qui on n’a qu’une envie, prolonger cette histoire !

Éditeur : Bragelonne – Collection : BRA-IMAGINAIRE – Date de parution : 16 novembre 2016 - Prix : 16,90 € - Kindle : 5,99 € - 323 pages.

 

f t g m