Copyright 2019 - Site by Misterdan

Lady Helen – Le club des mauvais jours écrit par Alison Goodman

zoom
 
Londres, avril 1812. Lady Helen s apprête à faire son entrée à la cour. La jeune orpheline est encore sous la tutelle de son oncle et de sa tante qui veillent à étouffer chez elle tout écart pouvant rappeler la réputation sulfureuse de sa mère. Helen fait alors la connaissance du ténébreux Lord Carlston, qui revient juste d exil après avoir été soupçonné du meurtre de sa femme. Elle est piquée par la curiosité, d autant qu'il promet de lui faire des révélations sur elle-même et sa mère et que d étranges faits surviennent alors : des bonnes disparaissent, des meurtres sanglants sont commis. Mais la jeune fille est loin de soupçonner l'existence de démons viciés, des Abuseurs, qui se nourrissent de l énergie humaine. Bientôt sonnera l heure de l Abuseur Suprême traînant dans son sillage une véritable Terreur. Lord Carlston appartient au Club des Mauvais jours, une police secrète parallèle qui a juré de protéger l humanité de ces démons. Dotée d une énergie et de dons particuliers, Helen est appelée à les rejoindre. La miniature que sa mère lui a donnée suffira-t-elle à la protéger ? Helen doit choisir entre une vie faite de privilèges et d insouciance ou basculer dans un monde terrifiant mais aussi passionnant où les démons s’invitent dans les soirées mondaines.
Une très jolie découverte, un charmant coup de cœur !
 
Vite conquise par le résumé et la superbe couverture, je me suis plongée dans cet épais bouquin. Et je dois avouer avoir été d’abord un peu déçue… Cela ne démarre pas très vite mais une fois embarqué au cœur de l’histoire, on oublie vite ce sentiment de déception.
 
Lady Helen, jeune fille prête à faire ses débuts dans la bonne société londonienne de 1812, se retrouve plongée au sein du club des mauvais jours, y découvre des secrets sur sa mère, sur sa destinée mais également l’existence de créatures insoupçonnées. Saupoudrez à cela le ténébreux Lord Carlston et le régal peut commencer !
 
J’adore cette époque fascinante et la référence à Jane Austen m’avait immédiatement titillée… Et effectivement, on y découvre une héroïne forte mais pas sans faille et sans doute qui devient maitresse de son propre destin dans la veine de la littérature de cette auteure de référence !
 
La plume de Alison Goodman, une fois la rythmique en place, est très agréable. Le mélange historico-fantasy est rondement mené.
 
De quoi passer un très bon moment avec ce charmant roman qui nous laisse l’eau à la bouche pour le prochain tome !
Editeur : Gallimard Jeunesse– date de parution : 18 août 2016 – Prix 19,50€ - 576 pages
f t g m