Copyright 2019 - Site by Misterdan

Notice: Undefined offset: 317 in /homepages/39/d513966424/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS2/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /homepages/39/d513966424/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS2/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 317 in /homepages/39/d513966424/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS2/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /homepages/39/d513966424/htdocs/clickandbuilds/Joomla/MyCMS2/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre écrit par Ruta Sepetys

 

Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais un nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portéepar l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, 17 ans, affiche la même combativité qu'elle.

Le roman par lequel tout le monde a découvert cette auteure, est le troisième d’elle que je lis. Et je dois avouer que j’ai hésité un bon moment. Comme j’ai eu l’opportunité d’avoir la version poche qui vient de sortir chez Gallimard, au moment ou presque où Le sel de nos larmes sortait, son dernier roman historique, je me suis dit que c’était le moment où jamais.

Nous sommes à nouveau à la même époque que pour Le sel de nos larmes, mais cette fois, nous sommes du côté dont on parle peut-être le moins habituellement : ce que Staline a fait subir aux intellectuels, considérés comme des menaces pour les soviétiques et les grands projets qu’il avait pour eux.

Le talent de l’auteur, encore une fois, réside dans sa capacité à raconter la vie, sans filtre, sans édulcorant, à nous la jeter à la figure brute de décoffrage, sans qu’on n’ait l’impression qu’elle souhaite à tout prix nous tirer les larmes. Non, ce n’est pas du tout larmoyant et en même temps, c’est triste et, oui, si on est sensible : on pleure. C’est toute la particularité de ses écrits : Ruta Sepetys nous embarque dans une autre époque, nous montre la vérité crue, et nous dit : voilà, c’était comme ça. C’était moche, c’était dur, c’était inhumain et cruel… Mais c’était comme ça.

Si le devoir de mémoire devait porter un nom, ce serait Sepetys. J’ai été touchée par Lina, par sa naïveté mature et son observation d’un monde qui s’étiole brutalement sous ses yeux. On va la suivre, la regarder dessiner dans la poussière et on va découvrir Andrius et à eux deux, au milieu du chaos, de la haine et de la souffrance, nous allons découvrir l’espoir.

Oui, c’est une lecture très difficile. Oui, c’est rude, ça tord les tripes et on a du mal à lire certains passages. Poser le livre devient un rituel nécessaire, tout comme le reprendre devient un devoir. Ce n’est pas pour rien que ce livre est conseillé au programme de littérature à l’école. Car c’est une magnifique leçon de vie doublée d’un témoignage fictif mais basé sur des recherches sérieuses et méticuleuses, comme l’auteure nous y habitue dans tous ses romans du genre. Encore une belle découverte, poignante et qui ne laisse pas indemne, mais une magnifique lecture.

Gallimard Jeunesse – Collection Pôle Fiction– Date de parution : 19 mars 2015 – Prix : 7,75 € – 432 pages

f t g m