Copyright 2019 - Site by Misterdan

Souvigny, grand site Clunisien dans l'Allier en Auvergne

Charmant village médiéval du Bourbonnais, Souvigny, fille de Cluny, fût autrefois la nécropole des Ducs de Bourbon. Souvigny possède un ensemble prieural exceptionnel constitué de l’église Saint-Pierre Saint-Paul et des jardins du prieuré accessibles par le musée de Souvigny. Lieu de pèlerinage important au Moyen-Âge, la prieurale de Souvigny a été érigée en Sanctuaire de la Paix en 2017 ! Lors d'une balade au travers de ses rues et places, découvrez l’histoire de cette petite citée toujours marquée par sa noblesse d'antan.

L'histoire de Souvigny est étroitement liée à celle de la puissante abbaye de Cluny. En 916, Aimar, premier ancêtre connu des Bourbons, fait don à l’abbé Bernon de l'église de Souvigny, consacrée à Saint-Pierre. Grâce à cette donation, Souvigny devient "fille aînée" de Cluny. La ville ne cessera d'accroître son influence sur le Bourbonnais et deviendra un centre de pèlerinage très fréquenté au Moyen-Âge, deux grands abbés de Cluny devenus saints sont enterrés à Souvigny : saint Mayeul et saint Odilon. Souvigny est aussi à cette époque la capitale spirituelle des Bourbons. La puissance des Bourbons et le rayonnement de Souvigny vont se développer conjointement, permettant la construction en Bourbonnais de nombreux prieurés et églises romanes.

À voir

Le prieuré Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Souvigny.

Depuis l'époque médiévale, ce lieu est l'objet de pèlerinages en raison des deux abbés de Cluny qui y reposent. Suite à la Révolution et à la destruction du tombeau des abbés en 1793, et jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle communauté de moines (Communauté saint Jean) en 1991, le prieuré-sanctuaire demeure une simple église paroissiale. En 2003, la prieurale est proclamée Grand Sanctuaire roman d’Auvergne. Le chemin de Saint-Jacques est rénové. Le diocèse, qui depuis longtemps entretient le prieuré, décide d’investir encore davantage pour accueillir pèlerins et touristes. 

En 1783, le facteur du roi François-Henri Clicquot fait construire un orgue ; celui-ci accompagne les offices et fait l'objet de nombreuses manifestations musicales, notamment lors des Journées Musicales d'Automne.

Le cloître a été réaménagé en 1432. Aujourd'hui, il ne reste que les cinq travées de la galerie occidentale. Sur le mur méridional de l'église, les corbeaux "Renaissance" qui supportaient la charpente d'une partie du cloître apparaissent encore. Sur la face opposée à la portion de cloître subsistant, s'élèvent encore les derniers vestiges de la salle du chapitre10.

Le jardin de Souvigny est à mi-chemin entre le jardin à la française et le jardin médiéval. Afin de rappeler le passé viticole du département, des pieds de vigne ont été plantés dans le fond du jardin (vin de Saint Pourçain). On trouve 220 rosiers de différentes espèces, des plantes médicinales et aromatiques, des espèces rares. Depuis le grand escalier, le visiteur peut contempler l'ensemble de ce jardin où la fontaine sert d'axe de symétrie.

Mais aussi...

Le Musée de Souvigny, comportant notamment la célèbre Colonne du Zodiaque, la Verrerie de Souvigny créée en 1755 à la suite d'une ordonnance royale. Au 19e siècle, elle comportait deux installations, avec fours, dont l'une – la Vieille verrerie – se trouvait en bas du bourg et l'autre – la Verrerie Saint-Éloi – dans la partie haute.

Et plusieurs châteaux ou belles demeures classés comme la Matraye, Chéry, les Chaulets, Montaret...

Office de Tourisme de Moulins et sa région : 11, rue François Péron BP 641 03006 Moulins Cedex - 04 70 44 14 14.

f t g m