Copyright 2019 - Site by Misterdan

Seine-et-Marne propose un itinéraire autour des voyages impressionnistes

Après une visite de la galerie impressionniste au Musée d'Orsay à Paris, retrouvez les lieux d'inspiration des peintres de ce mouvement.

J'ai adoré passer deux journées mémorables en Seine-Et-Marne sur le chemin des impressionnistes. Ce département est, à mon avis, trop méconnu. Et c'est bien dommage. Entre le Château de Fontainebleau, imposante demeure Royale qui me rappelle celui de Chantilly, avec son entrée majestueuse et ses jardins exceptionnels, la magnifique forêt éponyme, autrefois appelée forêt de Bière, important massif boisé de 25 000 ha dont 21 600 aujourd'hui administrés en forêt domaniale et ce qui suit, il est vraiment à visiter pour son calme, ses musées départementaux, son histoire, sa nature et sa culture.

Une fois que nous quittons la Capitale Hexagonale, nous prenons la direction de Barbizon, dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France (ses habitants sont appelés les Barbizonnais), un village calme et très agréable qui me rappelle un peu Saint-Paul de Vence que je connais très bien. De fait, des artistes de renom se sont installés dans les deux zones géorgraphiques. Il y fleure bon la douceur de vivre. Barbizon est un des endroits mythiques de la peinture pré-impressionniste en France. Dès 1830, ce qui est encore un hameau de bûcherons accueillera en effet à l'auberge Ganne, tous les peintres qui viennent chercher l'inspiration auprès de la nature intacte. Plus tard, ils partagent leurs séjours entre Barbizon et Chailly-en-Bière, trouvant leurs sujets dans la campagne ou la forêt de Fontainebleau toute proche, peignant sur le motif.

À Barbizon, on peut déambuler dans les rues, s'arrêter dans de nombreuses galeries absolument extraordinaires et visiter le Musée départemental de l’école de Barbizon. Ce village est devenu, par sa situation, le coeur d'un mouvement qui porte son nom : l'école de Barbizon, mouvement pictural précurseur de la période impressionniste. Aujourd'hui encore, le visiteur peut se replonger dans cette époque qui a vu naître l'idée même du peintre romantique, en quête d’une nature pure et belle. C'est d’ailleurs ce que sont venus chercher Corot, Millet et Rousseau, dans un premier temps, puis inspirés par eux, Monet, Renoir ou encore Sisley, tous attirés par la proximité de la forêt de Fontainebleau.

À Barbizon, nous vous conseillons de déjeuner au restaurant de l'Hôtellerie du Bas-Bréau à Barbizon.

Reprenons notre chemin pour visiter Moret-sur-Loing, charmante cité médiévale du 11e siècle, longée par le Loing, qui attira de nombreux peintres comme Alfred Sisley qui y passe les vingt dernières années de sa vie. J'ai été surprise de voir de nombreux baigneurs dans Le Loing (l'eau est excellente en été : testée et approuvée). J'ai particulièrement adoré lamaison du Sucre d'Orge (Place Royale - 01 60 70 24 53) et le musée qui lui correspond : c'est petit mais l'endroit vaut le détour rien que les fameuses confisseries des religieuses de Moret.

À Moret-sur-Loing, on prendra nos repas au Cheval Noir, ancien relais de poste crée en 1763.

Et pour finir, passons par Vulaines-sur-Seine.

f t g m