Copyright 2019 - Site by Misterdan

Chernobyl : 1:23:45 (Saison 1 – Episode 1)

C’est l’une des petites nouveautés de Sky (Royaume-Uni), HBO (aux USA) et actuellement diffusée sur OCS en France. Le premier épisode est sorti le 6 mai et le sujet abordé est l’un des plus connus. Chernobyl se lance donc dans le récit de cet accident nucléaire plus que dévastateur…

 

Chernobyl HBO OCS

 

Synopsis : Cette mini-série raconte l'histoire vraie de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et explore les conséquences de cet évènement tragique ainsi que les sacrifices qui ont dû être faits pour sauver l'Europe du désastre.

Outre une bande annonce assez alléchante, c’est bien le sujet de la série en lui-même qui m’a attiré. Non pas parce que j’en espérais une fiction complètement revisitée mais surtout parce que j’étais curieuse de voir sous quel angle la série allait narrer cet accident tragique. Evidemment, un épisode ne suffit pas pour se faire une idée d’ensemble, mais ce dernier m’a pleinement convaincu d’ajouter la série à ma liste !

Pour rappel, Tchernobyl était une centrale nucléaire soviétique basée en Ukraine. Dans la nuit du 26 avril 1986, l’un des réacteurs prend feu et explose, entraînant alors de graves conséquences. D’une part sur la santé, car une quantité gigantesque de particules radioactives se propage alors dans l’atmosphère. Le nuage formé par cette explosion touchera une bonne partie de l’Europe. Officiellement pendant longtemps, il a été dit que le « nuage » de Tchernobyl n’a jamais atteint la France et qu’il s’est arrêté aux frontières… « Bien sûr !! ». D’autre part, ses rejets radioactifs et les éléments physiques tels que des débris ont eu également une conséquence dramatique sur l’environnement (biodiversité etc…) entraînant une contamination des végétaux et des animaux sur les lieux de l’accident mais également dans beaucoup d’autres pays de l’Europe. Le sujet est toujours brûlant et ce, 33 ans plus tard. En effet, le jeu des responsabilités de cette catastrophe est resté longtemps flou et il est toujours un peu dangereux d’engager la responsabilité de hauts placés.

L’intérêt du sujet en lui-même était donc clairement un défi pour le scénariste Craig Mazin (Very Bad Trip 2 et 3). Je ne vais pas tourner autour du pot, j’ai adoré ce premier épisode. Il était haletant et les 6 premières minutes étaient bourrées de suspense. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde lors de ce pilot. Et pour cause, l’enchaînement des scènes est dynamique et mesuré. Mais l’ambiance est aussi stressante, parce que la mise en scène est tellement réussie que nous arrivons à nous mettre dans la peau des personnages – surtout des victimes.

 

Chernobyl HBO

 

Chernobyl n’est pas une série d’horreur ni une série fantastique, mais elle fait clairement prendre conscience de l’ampleur du phénomène et surtout des réactions des différentes personnes (habitants, dirigeants de la centrale, hommes politiques). Les décors sont très réussis également (la Ville de Pripyat est tellement bien reproduite), les effets spéciaux rendent l’ambiance encore plus pesante. Nous sommes dedans à 100%.

Concernant le scénario à proprement parlé, un seul épisode ne suffit pas comme je le disais mais ici, on ressent clairement la volonté des créateurs et de l’équipe de nous raconter l’histoire sans enjoliver les faits. J’apprécie particulièrement l’accent qui est mis sur les tensions entre les membres de l’équipe de nuit de la centrale. Pourquoi ? Parce que la série nous montre à quel point le système était partisan du secret défense. Les responsables passent leur temps à dédramatiser les faits et à vouloir manipuler son peuple. Alors que dehors, les gens tombent malade. C’est vraiment crucial de ne pas embellir les faits.

La seule déception est sans nul doute le choix de casting (bien que celui-ci soit vraiment à la hauteur). J’aurai adoré pouvoir l’apprécier en VO avec des acteurs russophones et non anglais… D’où mon choix de continuer la série en VF (ce qui est plutôt rare).

 

Chernobyl OCS

 

Chernobyl lance les hostilités avec ce premier épisode tout à fait remarquable. L’ambiance est prenante, l’histoire est respectée. Les dessous de la catastrophe de Tchernobyl prennent une autre dimension et je dirais même une importance à ne pas négliger. Vulgariser un événement par le biais d’un drame télévisuel me permet être une bonne façon de toucher les gens et de ne pas oublier – surtout quand la série est bien ficelée et c’est le cas ici.

Vivement le deuxième épisode !

 

 

VOIR LA BANDE ANNONCE DE LA SERIE

 

Chernobyl, mini-série de 5 épisodes. Au casting : Stellan Skarsgård (River), Emily Watson (Une Merveilleuse Histoire du Temps, La Voleuse de Livre), Jared Harris (The Crown), Adam Nagaitis (The Terror), Paul Ritter (Cold Feet), Jessie Buckley (The Last Post).  Disponible sur OCS.

f t g m