Copyright 2018 - Site by Misterdan

Dalí fait le Mur à l'Espace Dali à Paris

photo Dali fait le mur1974. Granollers, Espagne. Dalí réalise un happening dans la rue de ce petit village catalan, munit de 8 tuyaux d’arrosage branchés sur des barils de couleurs vives. Stokes, Royaume-Uni. La même année, Banksy, poète contestataire underground, voit le jour.

1983. Pubol, Espagne. Dalí s’efface de la vie publique après la mort de sa femme bien-aimée Gala. Paris, France.

Les premières "traces-empreintes" de Jérôme Mesnager apparaissent sur les murs. Olivier Rizzo commence à peindre sous le nom de Speedy Graphito. Polymorphe, explosive, rebelle, déconcertante, drolatique, insolite, anticonformiste, populaire : s’agit-il de définir la démarche dalinienne ou celle du street art ? Au-delà de la démarche artistique, ce qui rapproche ces créateurs, cette façon de dévoiler le monde : provocatrice, iconoclaste et sauvage. À l’instar de Dalí, les artistes du street art ne s’imposent aucune limite dans leurs sources d’inspiration, leurs matériaux, leurs supports, leurs revendications. Une vingtaine d’artistes urbains ont ainsi relevé le défi. En dialogue avec les œuvres exposées à l’Espace Dalí, chacun d’eux a créé une œuvre qui ose confronter l’univers surréaliste au vocabulaire et aux codes de l’art urbain : peinture, pochoir, dessin, lumière, son, installation.

Du 11 septembre 2014 au 15 mars 2015 - Espace Dali : 11, rue Poulbot 75018 Paris - 01 42 64 40 10 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.daliparis.com - Ouvert tous les jours de 10h à 18h - Plein tarif : 11,50 € - Seniors et enseignants : 7,50 € - Enfants, étudiant et - 26 ans : 6,50 € - Enfants - 8 ans accompagné d’un parent : gratuit.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données