Copyright 2017 - Site by Misterdan

Banania, des origines à nos jours au Musée du Chocolat (Paris)

Praline

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au début des années 1900, Pierre Lardet, journaliste de métier, constate lors d’un voyage au Nicaragua que la population locale se nourrit d’une boisson préparée à base d’un mélange de bananes, de céréales et de cacao. À son retour en France, avec sa femme Blanche, ils reproduisent cette recette pour le marché français et inventent Banania.

 

Eddy van Belle, fondateur du Musée Gourmand du Chocolat de Paris et collectionneur depuis son plus jeune âge, a voulu vérifier cette légende en organisant une expédition sur les pas de Pierre Lardet.

Le résultat de ses trouvailles fait l’objet de la première partie de cette nouvelle exposition temporaire qui démarre début mars au Musée gourmand du Chocolat à Paris.
Le deuxième volet retrace l’histoire de Banania depuis la création de la recette jusqu’à nos jours.

En voilà une exposition qui commence bien ! D’abord, elle se tient dans un lieu emblématique pour les amoureux du chocolat, le musée du même nom, tout entier dédié à cette gourmandise. Ensuite, elle parle d’un produit qui renvoie à l’enfance, avec son cortège de plaisirs et de souvenirs. Deux salles lui sont consacrées, pour parcourir l’histoire d’une marque qui fait partie de notre quotidien. Dans la première, Eddy van Belle nous emmène sur les traces de "l'inventeur" de Banania, au Nicaragua. Et si l’on n’est pas tout à fait certain de la véracité de l’aventure, elle est en tous cas bien convaincante ! Des panneaux explicatifs, présentés avec des objets quotidiens nicaraguayens et des comparaison de recettes composent un tableau intéressant et vivant, qui souligne les liens entre la boisson traditionnelle d’Amérique centrale et la poudre du petit déjeuner. Dans la seconde, les différents positionnements de la marque sont montrés, avec leurs évolutions, qui suivent celle de la société. La thématique nutritionnelle constitue le socle de la communication de Banania, qui a su accompagner et participer aux grands événements économiques et historiques (Jeux olympiques, Exposition universelle, Tour de France, Trente Glorieuses…). On saisit ainsi comment une marque alimentaire parvient à faire partie du patrimoine, en créant un lien quasi affectif avec le public.

Je dois ajouter que cette exposition s’inscrit dans un musée vraiment passionnant pour les amateurs ; de la place qu’occupe le produit dans les cultures sud et centre américaines, à son introduction en Europe et son rayonnement tant dans les cours princières qu’aux tables populaires aujourd’hui, le chocolat, sous toutes ses formes, a su trouver sa place dans les foyers. Des panneaux clairs et très pédagogiques accompagnent le visiteur, pour mieux profiter des différents objets exposés, et la richesse de la collection comblera l’amateur éclairé ! Une mention spéciale pour les vitrines "lego", à hauteur d’enfant, qui permettront aux bambins de se sentir dans leur élément. On termine la visite par une démonstration de fabrication de chocolats fourrés au praliné, avec dégustation comme il se doit. Vous trouverez aussi un petit quizz, qui vous donnera l’opportunité de sélectionner le chocolat le plus adapté à vos goûts à la boutique !

Du 01 mars 2014 au 31 janvier 2015 – Musée Gourmand du Chocolat, Choco-Story, 28 boulevard Bonne Nouvelle, 75010 Paris – Tous les jours de 10h à 18h, dernière entrées à 17h – Accès avec le billet d’entrée au musée : 9,50 € (adultes) 6,50 € (6 à 12 ans) Gratuit pour les – de 6 ans, tarifs spécifiques pour les écoles et les centres de loisirs. 

f t g m