Copyright 2017 - Site by Misterdan

Quand la sculpture devient créature : une exposition Li Hongbo à Angoulême

Li Hongbo est un artiste chinois, né en 1974 dans la province de Jilin. Multi diplômé, sa formation en art est très complète : beaux-arts, arts plastiques, art folklorique, arts expérimentaux, tout le passionne.
Il s’est passionné très tôt pour les arts ancestraux chinois, et notamment pour les réalisations en papier dont il s’est inspiré, comme les lanternes chinoises.

Avec ses sculptures flexibles, uniques en son genre, Li Hongbo souhaite changer notre vision du corps humain et des objets en leur donnant une autre dimension.
Dans son atelier pékinois, l’artiste empile des feuilles de papier de riz extrêmement fines, jusqu’à 20 000 pour certaines sculptures ! A l’aide d’une grille, il encolle feuille après feuille, partiellement pour leur laisser de la mobilité, répétant à l’infini le même geste. Puis, quand il a le nombre voulu de feuilles, il sculpte à la scie circulaire et parachève son oeuvre au papier de verre.
Quand on voit les bustes réalisés, rien ne les différencie au premier regard d’autres sculptures en plâtre. Mais quand un manipulateur prend la tête dans ses mains et la soulève, on pousse un grand ‘’whaouh’’ ! Car la tête s’allonge quasi indéfiniment sous nos yeux ébahis.

Après de multiples expositions à travers le monde, l’Allemagne, New-York, l’Australie, c’est la toute première fois que Li Hongbo expose en France. Et l’honneur d’accueiller ce très grand artiste revient au Musée du Papier d’Angoulême.
C’est à New York que le Maire d’Angoulême, Florent Gaillard, a découvert l’oeuvre du sculpteur. Il a immédiatement pris contact avec Li Hongbo qui a été séduit par sa proposition que l’ancien passé de ville papetière d’Angoulême a rendu légitime à ses yeux.
Pour honorer la ville il a réalisé spécialement pour cette exposition deux magnifiques sculptures représentant Marguerite d’Angoulême (environ 7000 feuilles) et François 1er (entre 8 à 9000 feuilles). Ces sculptures ne seront dépliées qu’à quelques rares occasions pendant l’exposition (selon un planning pré-défini). Mais pour que tout le monde puisse apprécier son travail, Li Hongbo a réalisé une plus petite sculpture (3500 feuilles quand même) qu’un manipulateur étire pour l’émerveillement du visiteur.
L’exposition présente aussi une oeuvre qui s’étale sur une salle entière, des cylindres de papier ayant été étirés et reliés pour réaliser une sculpture-performance monumentale et éphémère.
Enfin une autre salle expose différentes sculptures réalisées à partir de livres scolaires (de France ou de Chine) empilées (sans collage) et découpées pour réaliser des têtes ou des personnages. C’est complètement bluffant ! Une vidéo complète l’exposition et montre l’artiste dans son atelier, ce qui permet de bien comprendre son travail.

C’est une exposition absolument incontournable si vous passez par Angoulême d’ici la fin de l’année, car c’est un travail unique que vous aurez alors l’occasion très rare d’admirer. Et le Musée du Papier est un lieu particulièrement agréable en été, car construit sur le fleuve Charente, il y fait toujours frais ! 

Photos de l'exposition

Vidéo réalisée au Musée

Musée du Papier : 134 Rue de Bordeaux 16000 Angoulême - www.musee-du-papier.fr - Du 13 mai au 31 décembre 2017 - Ouverture du mardi au dimanche, de 14h à 18h (le vendredi de 13h à 18h) – Fermé les lundis, les jours fériés - Tarifs  Plein : 3 € / Réduit : 2 € (jeunes de 18 à 25 ans, + de 62 ans, ... Et détenteurs d’un ticket de moins de 7 jours de l’autre musée) / Gratuit : moins de 18 ans, abonnés, bénéficiaires de minima sociaux, personnes en situation de handicap ou d’invalidité et leur accompagnateur, etc ... Et pour tous le 1er dimanche du mois.

f t g m