Copyright 2017 - Site by Misterdan

Prends-moi pour une cruche, guide de survie de la femme en milieu débile écrit par Delphine Apiou

Ce livre est né chez le coiffeur.
" Vous avez les pointes sèches, on va faire un masque... Les cheveux aussi ressentent le stress, vous savez... Avec les vies de fous qu'on mène... En tout cas, vous ne faites pas votre âge ! "

Ce compliment capillo-facial m'a fait vraiment plaisir... jusqu'à ce que je réalise que la coiffeuse – que je voyais pour la première fois – ne connaissait pas mon âge. Et là, bingo, je me suis demandé pourquoi ça me réjouissait et pourquoi c'était mieux de ne pas faire son âge. J'ai trouvé ça complètement con. Je me suis trouvée complètement con.
Puis je me suis dit qu'il devait exister d'autres situations, d'autres idées débiles, d'autres panneaux dans lesquels je tombais. J'en ai trouvé plein, ils sont tous dans ce livre. Pourquoi ? Pour dire aux femmes d'arrêter de gober toutes les âneries qu'on leur raconte. Elles s'en sentiront beaucoup mieux.

Il s’agit d’un guide qui porte vraiment bien son titre.

Je l’ai entamé dans la salle d’attente chez mon médecin, j’étais arrivée très en avance et nerveuse à cause de mon rendez-vous. Du coup, ce livre qui ne pesait pas lourd et tenait parfaitement dans mon petit sac à main m’a paru être le moyen idéal pour me changer les idées et je ne me suis pas trompée.

Pour commencer, Delphine Apiou nous propose 2 préfaces. L’une est développée, tel un texte que l’on nous donnerait à étudier pour l’épreuve de français du BTS sur le thème « La femme ». La seconde, extrêmement courte, ne comporte que quelques mots qui vont droit au but.

L’auteur part de quelques constatations quelques phrases toutes faites que la femme utilise et entend tous les jours : « Tu ne fais pas ton âge », « le régime parfait juste avant les vacances d’été » par exemple. Ensuite, Delphine Apiou nous explique en quoi ces phrases sont vides de sens ou obsolètes et nous donne de quoi réfléchir avec une plume bourrée d’humour.

Vraiment, il s’agit d’un livre sans prise de tête que l’on peut ouvrir pour un ou deux chapitres, reposer et recommencer plus tard. Bien entendu, on peut le dévorer d’une traite comme moi, mais je ne suis pas un exemple. Non, la lectrice doit pouvoir le savourer sans complexe, un sachet de pop-corn à portée de mains. Mais surtout, il ne faudra pas hésiter à le prêter à une copine quand elle commence à déprimer.

Un beau cadeau à offrir ou à s’offrir.

Éditeur : Robert Laffont - Date de parution : 02 mars 2017 - Prix : 6,99€ format numérique ; 10,90€ format papier – 144 pages

f t g m