Copyright 2017 - Site by Misterdan

Sanglante Résurrection écrit par Amparo Seith

Afficher l'image d'origine

Règle numéro un : ne jamais faire confiance aux inconnus. Mais les règles, c'est pour les faibles. Surtout lorsqu'on est fauchée et qu'on a les crocs.
Pour cette raison, quand une bande de joyeux étudiants, aussi mystérieux qu'imbibés, me propose de me joindre à eux pour une virée dans une réplique du château de Dracula, au fin fond de la Roumanie, je saute sur l'occasion à pieds joints. Et cette fois, j'y suis peut-être allée un peu fort.
Si quelque chose de pire que la mort nous attendait au tournant ?

Irina et Maria sont deux sœurs qui partent à la conquête de la Roumanie pour découvrir la terre de leurs ancêtres et pourquoi pas, un peu de famille après que la mort le leurs parents les a laissé seules. C’est une fois arrivées sur place et alors que le caractère sanguin d’Irina fait surface, que les deux jeunes filles font la connaissance d’un sympathique groupe d’étudiants qui, en partance pour un séjour unique dans la réplique du château de Dracula, leur propose de les accompagner pour en profiter avec eux. Mais une fois sur place rien ne semble vouloir se passer normalement, mais d’ailleurs qu’est-ce que la normalité quand on commence à parler de Dracula ? Car de la légende à la réalité il n’y a apparemment qu’un pas, reste à savoir si on est prêt à le franchir.

Amparo Seith nous emmène avec elle en plein cœur de la Roumanie moderne, et nous dépeint avec détails et clarté les conditions de vie et besoin des autochtones, face à une pauvreté installée, une recrudescence de l’immigration et un tourisme encore inexistant. C’est dans ce contexte socio-économique que l’auteure plante son décor. Mais pas d’inquiétude, ce récit très documenté n’est pas un guide commandé par l’office national du tourisme roumain ! Le besoin touristique permet juste d’introduire la création d’hôtels sur le plus « bancable » des vampires et donc fourni une légitimité au récit et à l’environnement dans lequel nos protagonistes vont évoluer. En effet, le but avoué de tels hôtels est avant tout l’authenticité de ce qu’ils reproduisent et c’est ainsi que nous nous retrouvons propulsés dans le Moyen-Age, son manque de commodités et sa bestialité. Ajoutez à ça quelques personnages au teint blafard, des évènements inexplicables et dramatiques et une action qui monte crescendo jusqu’à un final inattendu et vous aurez la recette d’Amparo pour un roman qui vous tient en haleine jusqu’à la fin. On est transporté entre réalité et reproduction sans jamais vraiment savoir où commence l’une et où s’arrête l’autre. De sa plume fluide et efficace l’auteure nous fait nous interroger sur ses personnages, leurs zones d’ombres et leurs réelles motivations et nous propulse si loin dans son récit qu’il est impossible d’en sortir avant la dernière page. Et même une fois la celle-ci tournée, on reste là à s’interroger et à se remémorer chaque détail à la recherche d’un indice qui nous aurait échappé à la lecture tant le final est inimaginable.

En bref, un très bon moment de lecture et une très belle découverte de cette auteure que je ne connaissais pas encore mais que je vais suivre avec grand intérêt. L’histoire, sur un thème pourtant éculé, est originale et aboutie. On en veut encore !

Autoédition   Parution : 30 Avril 2016   Pages : 290   Prix : 2,99€ (Kindle)

f t g m