Copyright 2018 - Site by Misterdan

Le pacte du Hob écrit par Patricia Briggs

Haïe et redoutée, la magie avait disparu du pays. Libérée des sortilèges des mages de sang, elle revient à présent. Aren sent croître son pouvoir : la "vue", qui lui révèle des instants du passé comme d'obscurs éclats d'avenir. Peut-elle s'en servir au profit de son village menacé par les maraudeurs qui ont tué son mari ? Le peuple sauvage, fées, farfadets, spectres et gobelins, qui se manifeste à nouveau, peut-il lui venir en aide ? Et, surtout, est-ce une bonne idée de signer le pacte du hob de la montagne en échange de son soutien ?

Lire la suite...

2 - Le roi des fauves écrit par Aurélie Wellenstein

Accusés de tentative de meurtre, Ivar, Kaya et Oswald sont condamnés à un sort pire que la mort. Enfermés dans un royaume en ruines, coupés du monde, il leur reste sept jours d'humanité. Sept jours pendant lesquels le parasite qu’on leur a inoculé va grandir en eux, déformant leur corps et leur esprit pour les changer en monstre. Au terme du compte à rebours, ils seront devenus des berserkirs, des hommes-bêtes enragés destinés à tuer ou être tués sur les champs de bataille. À moins que le légendaire roi des fauves puisse enrayer leur terrible métamorphose ? Mais existe-t-il vraiment ailleurs que dans leur tête ? Commence alors une fuite en avant, une course contre le temps, où les amis d’hier devront rester forts et soudés, pour lutter contre les autres… Et contre eux-mêmes.

Lire la suite...

La Sorcière de Prince Island écrit par Kendall Kulper

Un roman lyrique rempli de romance dans un monde fascinant, moitié historique, moitié fantasy

Avery Roe n'a qu'un seul désir : devenir, après sa grand-mère qui l'a élevée, la prochaine Sorcière de Prince Island, dont le rôle est de protéger les marins. Mais sa mère a choisi pour elle un tout autre destin. Elle l'arrache à sa grand-mère avant qu'elle apprenne le secret des femmes de la famille. Prise au piège de sa mère, Avery ne peut plus utiliser sa magie. Il lui reste tout juste la capacité de deviner, en rêve, ce que l'avenir lui réserve. Des années durant, Avery cherchera à libérer la magie qui sommeille en elle. À seize ans, elle y est plus résolue que jamais. Parce que les habitants ont besoin de sa protection. Parce qu’elle aime Taneh, un séduisant harponneur aux étranges tatouages. Parce que, dans un rêve, elle a vu son propre meurtre. Or, nul ne peut supprimer la Sorcière de l’île de Prince Island…

Éditeur : Hachette Romans - Collection : Black Moon - Traduit par Lucas Messmer - Date de parution : 04 mars 2015 - À partir de 15 ans - 400 pages - Prix : 16 €.

Final Fantasy Type-0 : The Last Truth écrit par Sôki Tsukishima

Au cœur du royaume de Rubrum, protégé par le cristal de l’Oiseau Vermillon, un bataillon d’élèves particulièrement doués pour la magie suit le précieux enseignement d’Akademeia. Ces aspirants représentent l’élite de la nation, et sont destinés aux plus hauts postes politiques et militaires. Malgré les escarmouches régulières qui se produisent aux frontières avec l’empire Milites, ils étudient en toute sérénité, confiants dans leurs pouvoirs. Jusqu’au jour où tout bascule…

Lire la suite...

Prince captif - Tome 1 : L'esclave écrit par C.S. Pacat

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...

Lire la suite...

HAVREFER - Tome 1 : Le Héraut de la tempête écrit par Richard Ford

 « Capitale portuaire des États libres, Havrefer était jadis un symbole de puissance. Mais le roi est parti en guerre et la ville pourrit de l’intérieur. Profitant de la fragilité du pouvoir, le seigneur de guerre Amon Tugha approche. Son héraut s’est infiltré dans la cité pour recruter une pègre redoutable, tandis qu’un mystérieux sorcier terrorise la population en commettant d’atroces sacrifices.

Alors que l’ombre du chaos se profile, un groupe inattendu se forme : un mercenaire, une jeune mendiante, un apprenti magicien, une princesse et un assassin vont s’allier ou s’affronter au sein des murs de la cité… sans savoir encore que chacun d’eux a un rôle-clé à jouer dans le destin de Havrefer, qui s’annonce sanglant.»

Lire la suite...

Les aventuriers de la mer – Intégrale 1 écrit par Robin HOBB

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... Et sont surtout l'objet de toutes les convoitises
Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s'approprier son vaisseau, car l'héritage d'une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d'autres dangers se profilent à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien…

Lire la suite...

Chroniques d'au-delà du seuil - Tome 2 : Le siège des dieux écrit par Paul CARTA

http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/9e/3e/63/6504094/1507-1.jpg
 « Dans leur quête du Dieu Secret, Khimaï et Borhôn sont confrontés à de nouveaux mystères. Parvenus au carrefour des clans, sous la protection du clan nomade qu’ils ont engagé pour les guider, ils découvrent que Lathân serait à la recherche de l’identité du Dieu Secret, et mènerait sa propre enquête sous l’égide du faux prince qui gouverne la cité de Cœur-du-Monde.

Khimaï finit par retrouver Lathân qui est sur la piste d’un brassard mystique, don de la divinité à la lignée des Pourvoyeurs. Alors qu’ils étaient complices, adolescents, la vie les a éloignés. Les voilà contraints à faire à nouveau équipe : retrouvant son héritage, Khimaï doit pénétrer dans la citadelle pour affronter l’usurpateur ; or, seule Lathân connaît les moindres recoins du temple, et pourra conduire le jeune homme en toute sécurité…

La recherche de l’identité du Dieu Secret sera alors une nouvelle occasion de se replonger dans leur passé commun… »


Faisons un point. Dans le Tome 1 « la quête du prince boiteux », Khimaï, un prince blessé et dont on ne sait comment il a disparu repart en quête de son ami d’enfance afin que cette dernière l’aide à prouver qu’il est bien le prince légitime car un odieux imposteur a prit sa place et se fait passer pour lui. Sur le chemin il rencontre son maître d’armes, bannit après la bataille pendant laquelle le prince a disparu. Ensemble ils vont tenter de retrouver la trace de Lâthan (l’amie d’enfance du prince).

Si vous ne l’avez pas lue, voici le lien de la chronique du premier tome ici.

ATTENTION REVELATION DE LA TRAME DU LIVRE – NE PAS LIRE ET PASSER DIRECTEMENT AU PROCHAIN MESSAGE EN MAJUSCULES AFIN DE LIRE MON AVIS SUR LE LIVRE.

Or donc, nous reprenons le récit alors que Khimaï, Borhôn et les buffles rouges arrivent au carrefour des clans puis après une courte pause repartent pour le siège des dieux mais cette fois sans leur escorte. Après quelques péripéties monotones il y retrouve Lâthan qui a réussit sa quête et retrouvé le poing du Dieu Secret, un artefact perdu. Puis rejoint par Uhey (un Kalénien qui s’est pris d’amitié pour Khimaï) repartent tous ensemble à Cœur-du-monde afin de rendre sa véritable place à Khimaï.

Sur place il y découvre que ce dernier ne la jamais perdu… En effet c’est un Khimaï qui les reçoit au terme d’une infiltration facilitée par ce dernier. Ils apprennent que le Dieu secret est en fait une déesse de la gémellité et que lors de la bataille de Vêrh-Sên cette dernière a séparé Khimaï en deux entités, des jumeaux partageant la même histoire, une sorte de clone.

Le premier est revenu à la bataille et le second est parti pour finir en errance. C’est ce dernier dont on suit les aventures au fil des livres. Il semblerait que le Dieu Secret ait procédé ainsi afin de récupérer le Poing (un brassard décuplant la force de son porteur) et le ramener au Tetrastyle.

Parallèlement on prend connaissance du parcours de Khîmaï (le héros du livre) et le pourquoi du comment il a disparut presque deux années.

FIN DES REVELATIONS, VOUS POUVEZ RELIRE TRANQUILLEMENT, SI TANT EST QUE ME LIRE SOIT TRANQUILLE !

Ce livre est sensiblement le même que le premier tome et ce, sur bien des points.

Tout d’abord sa construction : On alterne entre les chapitres en temps réel et les flash-back ce qui est une bonne chose dans l’idée. Nous verrons plus bas pourquoi je n’ai pas été convaincu.

Ensuite c’est tout autant un Road-Book que le premier : Que ce soit dans les flashbacks ou dans les chapitres en temps « réel » le livre mets en exergue la quête plus que sa finalité ce qui est une bonne chose en cas d’équilibre.
Je n’ai pour ma part pas ressenti cet équilibre. En effet l’auteur passe, à mon sens, bien trop de temps à décrire le voyage, tant dans les questionnements que dans les faits (décors, ambiances, etc.). Pour le coup on a bien trop l’impression à la fois de longueurs et de trouner en rond. On avait déjà bien compris au premier tome que c’est le chemin qui est important, nul besoin de nous l’asséner une nouvelle fois. La simple évocation de la parabole du voyageur du Livre des Illuminations aurait amplement suffit.

J’avoue que lire à plusieurs reprises des passages sur le bruit des aiguilles de pins écrasées ou de la blancheur aveuglante de la neige ça finit par bien faire. A mon sens, l’auteur a péché par excès de zèle. Je pense que j’aurai plus apprécié que le rapport évènements/ambiance soit sensiblement le même (ou peu s’en faut).

Si vous avez lu le résumé ci-dessus (sous les majuscules qui préviennent de pas lire. Je sais, je suis un paradoxe sur pattes) vous avez, en substance, mon ressentit. Beaucoup de route, et expédié à la va-vite. Une quarantaine de pages pour le dénouement, une vingtaine de plus si on compte l’arrivé à la capitale ou il ne se passe rien de passionnant.

Ensuite la trame de fond. Si dans le premier tome on n’avait que la confrontation du tout jeune Khimaï avec son reflet « vivant » pour indice (l’épisode de la pierre dans le jardin secret restant anecdotique pour moi), on nous offre le dénouement sur un plateau d’argent en deux petites pages… Je ne suis pas auteur, j’écris la liste des courses à tout prendre. Néanmoins, je suis un lecteur et j’en ai mangé de l’Heroic fantasy et je pense pouvoir dire que ces deux petites pages ont tué la fin du livre… Paul Carta aurait-il procédé autrement que cela aurait eu un impact bien plus percutant.

Khimaï passe son temps tout au long du livre à se demander quelle décision prendre, à se morigéner des « et si ». Il n’aurait pas été incohérent de lui faire rêver d’une vie de pourvoyeur au long de ces longues nuits dans le froid sous sa pelisse, la tête sur ses fontes remplies de vivres, écoutant inconsciemment le bruit du givre se formant autour de lui alors que l’obscurité se peuplait des bruits des habitants nocturnes en proie à la faim dévorante qu’impose le climat de la déesse Frya repoussée par le pacte qui unissait le Dieu Secret à la descendance de Satyan.

Oui, je le reconnais, je viens d’être taquin. Mais en substance c’est cette impression que j’ai eu à la lecture de ces livres. Ma phrase aurait pu s’arrêter à « pouvoyeur » pour le sens et à « pelisse » pour un peu de décorum. Mais seulement voilà, l’auteur voulait vraiment qu’on y soit.

Les personnages maintenant. Et bien ça sonne un poil creux tout ça. Un peu comme des personnages de jeux de rôles, bien cantonnés à leur archétype. Seul Khimaï bénéficie d’un traitement particulier étant à la fois le personnage principal et le nœud de l’intrigue. Bôrhon est le fidèle guerrier bourru et efficace (sauf quand on lui demande d’applaudir), superstitieux et dévot. Lâthan est le garçon manqué sexy et indépendante. Uhey, l’acolyte parfait, un bienheureux simplet (j’exagère mais ça lui va bien).

L’intrigue en elle-même, bien que pas très folichonne, aurait pu être très efficace si elle avait bénéficié d’autant de travail que le décor, l’univers. Je ne suis pas très fan des histoires dans lesquelles les personnages sont les jouets de divinités car c’est la franche impression que nous avons présentement. J’aime à croire que les personnages ont une marge de manœuvre et une fois encore, ce n’est pas l’impression que j’ai eu. Impression encore renforcée par les révélations finale du pourvoyeur, le voyage éclair à la sortie de la forêt de Tyoman et encore d’autres petits couacs de cet acabit.

Je trouve cela d’autant plus dommage que le Pacte en lui-même était intéressant ! Ç’aurait pu être épique ! Oui, au conditionnel.

Voilà. En substance je n’ai pas accroché, pas vraiment, mais je me devais d’aller au bout de ce cycle qui n’en est pas tout à fait un. Je trouve que tout aurait pu tenir en un seul tome, je trouve que la forme est bien plus présente que le fond et plus embêtant encore, que la forme débordait sur le fond. La séduction n’était pas au rendez-vous pour moi.

Archipel – Date de parution : 15 avril 2015 – 408 pages - Prix : 20,99€

Chronique d’au-dela du Seuil - Tome 1 : La quête du pince boiteux écrit par Paul Carta

« L'empire Cette série raconte l’itinéraire du jeune Khimaï dans un monde où deux continents s’opposent : Mitellia et Poménia. Mitellia vit sous l’égide du « Pourvoyeur » et du « Dieu secret ». De l’autre côté du « Seuil », une chaîne de montagnes, Kalenia subit la domination de la « Déesse du froid ».

Mille ans auparavant, le « Dieu secret » a établi un pacte avec les aïeux de Khimaï afin d’assurer la prospérité du territoire de Mitellia. Or, Khimaï, dernier de la lignée des « Pourvoyeurs », a été blessé lors de l’assassinat de son père. L’adolescent doit se cacher dans un dominion où l’on cherche à l’éliminer. Va-t-il retrouver des forces ? Le « Dieu secret » pourra-t-il lui venir en aide ?»


Lire la suite...

Nouvelle Édition Illustrée - Le Soldat Chamane - Tome 1 : La Déchirure écrit par Robin Hobb

.Une passionnate quête initiatique au coeur d'un monde guerrier.

Par son rang de naissance, Jamère est promis à une brillante carrière militaire. Son père, colonel anobli par le roi, n'a pas attendu qu'il ait atteint l'âge d'intégrer l'école militaire pour lui imposer une discipline de fer et lui inculquer les rudiments de son éducation matiale.

Un jour, il le confie aux soins d'un inquiétant guerrier nomade. Un Chamane qui l'entraîne dans un rêve dont il ressortira changé à jamais.

Appartient-il encore à la culture rigide dont il est issu ? Ou bien à cette nouvelle nature primitive et puissante.

Robin Hobb est une auteur incontournable dans le paysage de la fantasy contemporaine. Elle crée, avec Le Soldat Chamane, un monde nouveau, flamboyant d'originalité et de cohérence, peuplé de personnagees plus vivants et plus touchants que jamais. Née en 1952, la romancière Américaine a commencé à écrire sous le pseudonyme de Megan Lindholm pour des revues en 1971, ainsi que des ouvrages dont on commence à trouver des versions traduites en Français. Elle a connu son plus grand succès avec The Farseer Trilogy (L'Assassin royal) en 1995. Mariée à un pêcheur et mère de quatre enfants, elle a aussi passé une partie de son enfance en Alaska.

Benjamin Carré, l'illustrateur de cet ouvrage, est né en région Parisienne; Il est principalement dessinateur et coloriste de bande dessinée. Il est également concept-designer dans des sociétés de jeux vidéos. Il travaille dans de nombreuses maisons d'éditions. Il vit actuellement à Nantes.

Cette réédition est un vraie plaisir : L'écriture de Robin Hobb est fluide et légère. Ses personnages sont merveilleux... Les dessins de Benjamin Carré apportent à ce premier tome qui pose les bases d'un univers féérique unique en son genre une dimension surprenante.

Titre originale de la saga (8 romans) : The Soldier Son Trilogy - Première parution originale : 2005 - Première parution Française aux éditions Pygmalion : 13 octobre 2006 - Éditeur de cette édition : Père Cator / Flammarion - Dès 13 ans - 434 pages -  Prix : 14,50 €.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données