Copyright 2017 - Site by Misterdan

A tout hasard - L'intégral écrit par Jamie McGuire

Il était une fois trois petites filles qui s'appelaient Erin. Deux eurent de la chance, la troisième vécut un enfer, tant chez elle qu'à l'école. Dans trois mois, Erin Easter passera son bac et pourra quitter la ville de Blackwell... mais aussi Weston, son seul rayon de soleil quotidien. Jamie McGuire, l'auteure de Beautiful Disaster, nous offre une nouvelle saga young adult, dont le succès ne doit rien au hasard !

Le harcèlement est très bien décrit dans ce roman, les mouvements de meute, ou les gens suivent comme des moutons pour ne pas devenir la cible à leur tour et les modifications de comportement lorsqu’il n’y a plus de meneurs…

J’ai eu mal pour Erin et en constatant que Weston ait mis autant de temps à réagir, à l’aider. Il acceptait les choses pour ne pas avoir à affronter sa copine, sa famille, il agit ainsi beaucoup trop souvent à mon goût et j’espère qu’à la seconde partie, il va s’affirmer. La façon dont Erin décrit la chance est surprenante et je l’ai beaucoup appréciée. L’auteur a su montrer comment ce qui peut paraître être un événement malencontreux peut devenir une chance pour d’autres personnes. Tout est une question de point de vue, de patience aussi, car la chance peut tourner du jour au lendemain.

Les événements prennent un sens et des baffes se perdent. J’aurais voulu servir d’épaule à l’héroïne pour qu’elle puisse y pleurer.

A mon goût l’essentiel y est dit et a su atteindre la corde sensible, peut-être est-ce dû à mon expérience, mais le sujet du harcèlement ne peut me laisser en paix. La cruauté dont des enfants peuvent faire preuve est sans limites, mais elles ont souvent une origine simple. Les adultes devraient toujours surveiller leurs paroles lorsqu’il y a des enfants pas loin. Ceux-ci ne devraient pas payer pour les fautes qu’ils n’ont pas commises, même s’ils en sont le rappel constant.

Les trois partie nous permettent de digérer l’histoire avant de nous enfoncer plus loin dans la cruauté dont peuvent faire preuve les adultes et les enfants. Cette partie du roman est un signal d’alarme pour que l’on se souvienne du fait que nous devons aller au-delà des apparences. Mais celui-ci est écrit de façon à ne pas nous rendre malades : de honte pour ceux qui ont un jour brimé un autre élève à l’école, ou bien au souvenir des choses vécues, pour ceux qui en ont été les victimes. Car cela aurait pu être pire, après tout, on parle de plus en plus souvent d’enfants poussés au suicide suite au harcèlement qu’ils subissent et celui-ci commence dès le plus jeune âge.

Il est important de signaler que même en devenant un adulte et en ayant une vie accomplie, l’on ne peut oublier avoir été un jour cet enfant isolé et démuni. Je crains qu’une fois à la faculté, Erin ne se sente jamais aussi libre que ce qu’elle imagine. Certes, la jeune femme a tout fait pour ne pas être démolie par ses camarades, mais elle n’a pas encore conscience que ses fantômes continueront de la hanter une fois loin du lycée. Elle pense que le jour de son diplôme tout sera fini, derrière elle...

Je ne saurais que trop vous encourager à lire dans la foulée les ce tome intégral !

Éditeur : J'ai Lu Pour Elle - Collection : Semi Poche - Date de parution : 21 juin 2017 - Prix : 13,90 €.

f t g m