Copyright 2018 - Site by Misterdan

L'enjeu écrit par Angela Behelle

- Que diriez-vous d’aller prendre un verre ailleurs ?
L’invitation est directe. M. Stirvin est un homme habitué à obtenir ce qu’il veut. Il ne doute pas de mon accord. Et il a raison. Je suis prête à le suivre pour trois raisons. La première, c’est que je ne demande qu’à fuir cet endroit étouffant. La deuxième, c’est que je me sens flattée d’être ainsi enlevée par cet homme superbe. La troisième, c’est que Marine n’a pas tort. Presque trois ans passés le nez plongé dans le travail, ça mérite bien un peu de distraction. J’ignore jusqu’où cette invitation va me mener, mais une si belle occasion ne se refuse pas.
Avocate, Emma Loudhéac, 28 ans, se rend à un vernissage dans la galerie de Marine, sa meilleure amie.
Une seule chose est sûre : elle est loin d’imaginer la tournure que vont prendre les événements…

L’Enjeu est un spin off de la série La Société d’Angela Behelle. Emma est une jeune avocate qui s’est fait repérer très vite par un gros cabinet. Depuis presque trois ans, elle se consacre corps et âme à sa carrière à tel point que sa dernière soirée remonte à son embauche. Son amie Marine est galeriste et elle est bien décidée à pousser Emma à faire des rencontres et à sortir. Elle la convie au vernissage d’un de ses nouveaux talents dans l’espoir de le lui présenter. L’artiste y expose des œuvres qui pourraient choquer sur le thème de la jouissance. Contrairement à beaucoup de femmes présentes, Emma ne détourne pas le regard ce qui attire l’attention d’un homme, Patrick, qui n’est autre que le père du peintre, puis de celui-ci. Ceux-ci sont très semblables physiquement et très différents à la fois dans leurs caractères, mais à en juger par les propositions qu’ils feront à Emma, ils ont les mêmes goûts. Impossible de nier le lien de parenté entre eux, puisque Patrick ressemble trait pour trait au fils avec quelques années de plus.

Lorsque Patrick suggère à Emma de poursuivre la soirée dans un endroit moins bondé, elle accepte et se retrouve dans un coin intime du bar d’un hôtel de luxe. Là, Patrick, un homme qui pourrait être son père, va lui offrir de devenir son professeur afin que la brillante avocate repousse ses limites et oublie en grande partie l’éducation ultra catholique qui a marqué sa vie.

La jeune femme avait déjà commencé à s’affranchir de celle-ci lorsqu’elle a fait le choix de quitter sa famille pour suivre des études de droit et d’en faire sa carrière. Le rejet des siens face à cette décision et le traitement que lui a infligé son père l’a conduite à ne jamais regarder en arrière et à avancer. Cependant, malgré quelques aventures, elle était restée sur la réserve. Là, Patrick lui fait une proposition qui pourrait changer sa vie.

L’auteur manie les mots avec talent et fluidité. Les personnages sont entiers et attachants, malgré leurs défauts et des caractères qui ne plairont pas à tout le monde. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser que les choses sont allées trop vite du point de vue sentimental et physique. Quand Patrick suggère qu’ils n’utilisent plus le préservatif le lendemain matin en proposant de s’en passer à la fin de la première boîte, cela m’a fait sauter au plafond. Il ne leur en restait plus que deux et ils auraient fini dès la seconde nuit. Ce gros détail mis à part, je me suis régalée.

Le livre se lit rapidement et m’a donnée envie de découvrir la série La Société. J’espère que celle-ci sera aussi torride que son spin off.

Éditeur : Pygmalion - Collection : Romans - Date de parution : 30 août 2017 - Prix : 10,99 € format numérique ; 14,90 € format papier – 456 pages.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données