Copyright 2018 - Site by Misterdan

Manuscrit proscrit de Nur Jahan écrit par Cécilia Correia

« Dorsetshire, 25 octobre 1836

Les mots me manquent pour exprimer mon ressenti en reprenant, moins d’un an après mon retour en Angleterre, les annotations diverses effectuées au cours de mon expédition en Inde. Quiconque viendrait à les lire pourrait penser à tort que la raison m’a abandonnée. Que le Ciel m’en soit témoin, ce n’est point le cas.

C’est avec une appréhension certaine que je me replonge dans cette aventure, là où tout a commencé, non loin du Cap des Aiguilles, alors que la fureur d’une terrible tempête était sur le point de s’abattre sur notre vaisseau… »

Je ne sais pas vraiment par où commencer tellement cette histoire m'a soufflée, et j'ai mis un moment à trouver les mots qu'il fallait avant d'écrire cette chronique. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que ce livre soit si riche, il m'a agréablement surprise, et au final il m'a totalement renversée...

Judith est une orpheline anglaise, mais qui a grandit auprès de son tendre oncle Graham, un passionné de faune et de flore. Lorsque ce dernier a la possibilité d'aller aux Indes étudier les grands fauves dont les tigres, Judith s'empresse de l'accompagner, aussi férue que son oncle. C'est une culture totalement inconnue qui s'ouvre à elle, mais surtout, dès qu'elle ferme les yeux, il lui arrive des choses totalement inexpliquées qui lui donnent l'impression de devenir totalement folle. Et si c'était son destin qui l'avait conduit à des milliers de kilomètres de chez elle afin que sa volonté s'accomplisse ?

Quand j'ai vu la sortie de ce livre annoncée, je savais que je le voulais. La couverture est juste sublime, encore un superbe travail de Miesis, et c'est un véritable régal pour les yeux. Pourtant la quatrième de couverture, intrigante, ne laissait pas vraiment présager de quoi il serait question dans ce roman. C'était donc une plongée quasi dans l'inconnu, je ne savais pas vraiment où j'allais, mais j'y allais !

Le début fut un peu longuet, le temps que la situation se mette en place. Cécilia Correia prend le temps d'être nos yeux et de nous décrire tout ce que Judith voit. C'est une véritable vision à travers l'Inde du XIXème siècle, le dépaysement est totalement réussi, et je me suis prise à m'imaginer à travers ces jungles, sur le dos d'éléphants, et dans ces beaux palais indiens. J'ai rêvé, beaucoup, j'ai voyagé, énormément, j'ai adoré, tout simplement.

Judith n'est pas une simple jeune noble anglaise. C'est une femme qui sait ce qu'elle veut, et surtout ce qu'elle ne veut pas. Elle n'a pas besoin qu'un preux chevalier vienne à sa rescousse, elle sait se défendre et n'hésite pas à le faire comprendre. Et surtout, elle a la tête bien faite, et ses intérêts dépassent ceux de la broderie, des cancaneries et autres passe-temps habituels de la haute société londonienne. C'est un esprit libre, parfois ironique, encouragé par son oncle, qui s'est résolu à ce que sa nièce ait d'autres intérêts plutôt que de se rechercher un riche marié anglais titré.

Cette romance historique est atypique en son genre, mélange entre rêve et réalité, réel et irréel. J'ai été littéralement transportée entre ces pages et j'ai voyagé au cœur de cette Inde imaginaire et pourtant si vraie, pleine de magie, de traditions et de couleurs. L'histoire, et l'ajout de cette mythologie pleine de magie apporte une touche de fantastique qui ne dénote pourtant pas avec la romance et l'histoire principale. J'ai trouvé cela très bien fait, très bien amené, et surtout c'est du nouveau, et non du déjà lu.

Ce livre avait tout simplement le gout de la nouveauté, j'étais ébahie de voir à quel point je ne savais absolument pas où m'embarquait l'auteur, mais aussi comment je me baladais à travers les pages comme si j'y étais. Je fermais les yeux, et j'avais l'impression de voir surgir sous mes paupières les somptueux décors que la plume de Cécilia Correia me décrivait. L'histoire m'a passionnée, du début à la fin, et je n'arrivais absolument pas à faire le lien entre les deux parties - historique et magique - du roman. L'auteur m'a purement emmenée là où elle voulait, comme elle voulait, et je me suis laissée faire, tout bonnement.

C'est juste mon plus gros coup de cœur de ce premier trimestre 2015... Je n'ai rien à redire, sinon merci à l'auteur d'avoir écrit une histoire aussi magique. J'ai refermé ce livre des étoiles plein les yeux, et j'ai adoré, tout simplement adoré...

Éditeur : J'ai Lu Pour Elle - Date de parution : 4 mars 2015 - Prix : 11,90 € - Acheter sur J'ai lu Pour Elle.com

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données