Copyright 2017 - Site by Misterdan

Victoriane Fantasy - Tome 2 : De velours et d'acier écrit par Georgia Caldera

Originaire de Touraine, Georgia Caldera est écrivain et illustratrice. Elle est également l'auteur de la série Les Larmes rouges, récompensée du prix Merlin 2012, ainsi que de Dentelle et nécromancie, Hors de portée, Hors de question et Hors de contrôle. Georgia tient également un blog beauté/mode, lafilleauxcheveuxbleus.com.

Dans les Bas-fonds de Néo-Londonia, Léopoldine se bat depuis des années pour survivre. Lorsque le groupe auquel elle appartient maltraite un enfant, elle décide de se rebeller, quitte à affronter la colère de la Guilde des Voleurs. Dorénavant, elle ne laissera plus rien ni personne lui barrer la route.
Augustin, lui, a toujours mené une existence fastueuse et insouciante, résigné à subir en parallèle l'écrasante emprise de sa mère, la Reine Victoria au règne sans fin. Mais il tombe de haut quand, pour la première fois, il refuse de se conformer à ses plans aussi tortueux que mystérieux. Car, s'il est un prince dont la fonction n est que titre, c est lui. Le jeune homme devra résister et fuir pour s affranchir du joug de la souveraine et embrasser sa destinée.
Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser... Mais la liberté ne s'obtient jamais sans sacrifice.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’univers de Georgia Caldera et Néo-Londonia.

Cette fois-ci, l’auteur a centré son roman sur le personnage d’Augustin, celui qui nous avait paru frivole lors du premier tome se révèle bien plus complexe qu’on ne l’aurait cru. Il cache les douleurs de son passé et la réalité de sa condition de prince fantoche derrière une attitude de libertin.

Léo aussi se dissimule. Depuis sa plus tendre enfance, elle doit se déguiser en garçon, puis en homme, et se montrer implacable là où son instinct la pousserait à être clémente. Elle subit le sort de protection de sa mère depuis toujours, celui-ci la privant du moindre contact. Lorsqu’il lui a été imposé, il avait pour rôle de la mettre à l’abri de ceux qui lui voulaient du mal en les tuant dès qu’il la frôlait. Il avait été lancé au cours d’une attaque et sa mère n’avait pas eu le temps de réfléchir aux conséquences que celui-ci aurait sur sa vie future. Elle n’a pas la possibilité de réconforter Gabriel, un enfant des rues dont elle a la charge, ni de l’aider à se laver ou de le soigner. Elle n’aura jamais l’occasion d’avoir un mari, encore moins de porter un bébé...

Leur rencontre était improbable, malgré tout, l’intrigue coule de source. Tout les séparait et pourtant ils sont liés l’un à l’autre par la magie. Augustin est le seul à avoir la possibilité de toucher Léo et la jeune femme réussit à chasser les ténèbres dans l’esprit du prince. J’émettrais tout de même un petit bémol sur le fait que Léopoldine reproche à Augustin de lui avoir caché sa véritable identité quand elle n’hésite pas à faire de même dès que cela l’arrange.

J’ai apprécié de retrouver les personnages principaux du premier tome et de voir comment avait évolué leur vie à deux. Les secondaires sont très bien écrits et l’on veut en découvrir plus sur eux.

Mais il n’est pas nécessaire d’en dire plus à propos du contenu de l’histoire, je n’ai pas le talent de Georgia Caldera avec les mots. Elle les manie avec une fluidité étonnante. À chaque fois que j’ouvre l’un de ses romans, je tombe tout de suite sous le charme de la richesse de son vocabulaire. L’auteur nous emporte dans son monde et nous fait rêver. Je n’ai eu aucun mal à visualiser chacune des scènes : les lieux, les tenues, le caractère des personnages.

La série Victorian Fantasy mérite d’être découverte, je vous la conseille vivement.

Éditeur : Pygmalion - Collection : Littérature - Date de parution : 12 avril 2017 - Prix : 11,99€ format numérique ; 17,00€ format papier - 805 pages.

f t g m