Copyright 2017 - Site by Misterdan

Désir mortel écrit par Hans KOPPEL

Anna est une épouse et une mère modèles. Pourtant, lors d'un séminaire professionnel, elle succombe à la cour empressée d'un homme beaucoup plus jeune qu'elle, Erik Månsson. Flattée qu'on s'intéresse à elle plutôt qu'à ses collègues très séduisantes, elle se dit qu'une histoire d'un soir pimentera un peu sa vie sexuelle. Si la nuit se passe à merveille, Anna est toutefois décidée à mettre un terme à cette aventure dès le lendemain matin. Mais Erik ne l'entend pas de cette oreille. Il a filmé leurs ébats et commence à la harceler. Quand Anna comprend son erreur, il est trop tard : Erik est un psychopathe prêt à tout pour la garder, même à tuer. Sortira-t-elle indemne de cet engrenage infernal ?

Ça débute par une liaison, une femme mariée dans la fleur de l’âge et un jeune homme au charme troublant. Prise de remords, Anna décide de mettre fin à cette histoire, mais c’est sans compter sur Erik qui s’y refuse.

L’écriture est fluide et les chapitres courts rendent la lecture rapide. Je l’ai lu en un petit peu plus d’une journée. J’ai trouvé l’intrigue assez classique, l’amant refoulé qui devient envahissant et dangereux, il n’y a pas vraiment de surprise.

Je ne me suis pas attachée aux personnages. Anna est une femme qui accorde beaucoup trop d’importance à la beauté et à l’apparence, tout comme ses amies. Le fait qu’elles considèrent l’adultère comme un passage pour avoir des « bons souvenirs pour leurs vieux jours » m’a quelque peu agacée. De plus, Anna affirme ne plus vouloir tromper son mari, mais elle recommence par deux fois. Erik, l’amant, est prévisible étant donné qu’on découvre ce dont il est capable dès le premier chapitre. L’époux d’Anna, Magnus, est assez transparent, seule sa mère, Kathrine, m’a intéressée.

On comprend immédiatement qu’Anna est en danger, Erik la suit et s’immisce dans sa vie. Malgré tout, je n’ai pas frissonné un instant. J’étais comme une spectatrice lointaine et la fin est décevante.

En conclusion, c’est une lecture sympathique sans être captivante pour autant. L’intrigue est trop simple et les personnages pas vraiment attachants. L’ensemble devient un récit qui se laisse lire, sans pour autant être passionnant.

Editeur : Presses de la Cité – Collection : Thriller – Date de publication 12 mars 2015 – 306 pages – Prix : 20.50€

f t g m