Copyright 2017 - Site by Misterdan

Ragdoll écrit par Daniel Cole

La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon.
L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner.
Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

2010 : le procès ultra-médiatisé de Naguib Khalid, présenté comme le tueur crématiste, assassin qui brûle ses jeunes victimes encore vivantes. Suite à des dysfonctionnements et au manque de preuves, le jury prononce l’acquittement et Khalib est relaxé, ce qui déchaîne la colère du lieutenant de police Wolf, alias William Oliver Layton Fawkes, qui s’en prend violemment au prévenu. Cette agression lui vaut sa suspension et une inculpation, transformée en internement en hôpital psychiatrique. C’est là qu’en 2011 il apprend que Khalid vient d’être arrêté sur une scène de crime : il a tué et brûlé une nouvelle victime, et la preuve est faite : c’était bien lui l’assassin !
Wolf est réintégré à son ancien poste et tente de se reconstruire.
2014 : un crime horrible est commis avec un seul corps, mais recomposé à partir d’éléments de chacune de six victimes. Dès lors toute l’équipe du lieutenant Wolf est sur les dents, pour découvrir le tueur, mais aussi l’identité des victimes. Quand la presse, et notamment la très médiatique Andréa, l’ex-femme de Wolf, s’en mêle, une liste de six autres noms est diffusée, les prochaines victimes du tueur fou. La co-équipière de Wolf, le lieutenant Baxter, secondée par Edmunds, un jeune stagiaire issu de la répression des fraudes, et toute l’équipe, continuent la difficile identification des victimes massacrées, à partir du puzzle laissé par l’assassin, tout en essayant d’empêcher les meurtres annoncés des nouvelles victimes, à commencer par le premier sur la liste, le maire Raymond Turnble.

Daniel Cole, pour son tout premier roman, frappe très fort ! Voilà une intrigue originale, particulièrement fournie. Les policiers, avec leur lot de personnages border-line, déjantés et attachants, sont sur plusieurs fronts en même temps. Tenter d’identifier des victimes à partir du cadavre reconstitué par l’assassin, ils y arriveront sans doute, empêcher les nouveaux crimes alors qu’ils connaissent l’identité des cibles, ce ne sera pas si facile que prévu, mais le plus difficile dans cette enquête hors norme va être de trouver le lien entre tous les morceaux du puzzle, seule possibilité pour remonter la piste du tueur. S’il s’avère très vite qu’il existe un rapport avec les crimes commis par Naguib Khalid, rien ne paraît lier entre eux les pages de l’intrigue.
J’ai immédiatement été conquise par ce roman, noir au possible, et en même temps avec juste ce qu’il faut d’humour pour contrebalancer le côté très macabre. Jusqu’à la fin on est dans le flou, et même quand on sait qui est qui, et même quand on connait l’identité de l’assassin, on a encore plein de questions sans réponse, notamment ce qu’il va advenir de Wolf ...
Si vous aimez les polars bien noirs, bien ficelés et atypiques, foncez acheter ce nouvel opus de la collection la Bête Noire, décidemment pourvoyeuse de grands talents.

Editeur : Robert Laffont –- Collection : La Bête Noire - Date de Parution : 09 mars 2017 - 464 pages - Prix : 21 €.

f t g m