Copyright 2018 - Site by Misterdan

La belle histoire d'une jeune femme qui avait le canon d'un fusil dans la bouche écrit par Denis Faïck

Denis Faïck est philosophe et maître de conférences. Il est également professeur de yoga. Il est l'auteur d'ouvrages en sciences humaines et en développement personnel : Jean-Jacques Rousseau : la cité et les choses (Privat, 2012), Le travail : anthropologie et politique, essai sur Rousseau (Droz, 2009), Ne cherche pas et tu trouveras (Eyrolles, 2013) et Débrancher la machine à pensées (Eyrolles, 2016). La belle histoire d'une jeune femme qui avait le canon d'un fusil dans la bouche est son premier roman.

Josiane est femme de ménage. Josiane est un peu laide. Josiane est presque grosse. Elle est assise sur les toilettes de la gare du Nord, le canon d'un fusil dans la bouche. Après trente ans de bons et loyaux services en tant qu'être humain, elle a décidé d'en finir. Mais avant de tirer, comme l'exigent la légende et son amour pour le cinéma, elle va se faire le plaisir d'un dernier film dont elle sera l’héroïne, et laisser sa vie défiler. Avec, pour bande-son, les drôles d'énergumènes d'un hall de gare et des trains en partance. Ce qu'elle va découvrir sur elle-même et ceux qui ont croisé sa route jusqu'à cet instant crucial dépasse ce qu'elle pouvait penser. Est-ce sa vie qui foutait le camp ou ses yeux qui lui jouaient des tours ?

Le livre a été une vraie surprise car sans l'envoi de la part de l'éditeur je ne l'aurais pas choisi mais je suis contente d'en avoir fait la découverte et d'être sortie de ma zone de confort livresque pour m'ouvrir à ce genre de roman très singulier, original. On y découvre Josiane, jeune femme de 30 ans qui se trouve moche à l'extérieur et qui n'a qu'une envie c'est d'en finir avec la vie...

L'auteur, avec des paroles caustiques, un style vif, une plume pressée et des mots familiers nous plonge dans l'urgence de la réalité de son personnage. Grâce à des chapitres brefs, il réalise des flash-backs chronologiques dans la vie de Josiane, chapitres eux-même entrecoupés de scènes au présent dans ces toilettes de la gare du Nord, où elle a décidé de se suicider. On fait donc connaissance avec une femme meurtrie, aux multiples blessures du passé, enfance marquée, adolescence troublée, et un âge adulte si tourmenté. L'histoire devient la scène d'une pièce de théâtre dévoilant les multiples pièges que la vie difficile du monde actuel peut amener. A travers diverses souvenirs utilisés comme prétextes, l'auteur nous livre les thèmes qui vont faire de Josiane l'archétype du personnage tourmenté et blessé au bord du gouffre de notre époque. Entre une mère qui ne fait que la repousser, plusieurs amitiés avortées, relations complexes, humiliations, harcèlement, actes manqués ou ratés, c'est une existence acide que subit Josiane mais de nombreux moments plus doux offrent un espoir inouï.

Josiane souffre, crache sa vie, se cherche...

Va-t-elle enfin se trouver et découvrir la résilience ou va-t-elle préfèrer abandonner ?

Éditeur : Fleuve Éditions - 304 pages - Prix : 19,90 € - Date de parution : 11 janvier 2018.

f t g m