Copyright 2017 - Site by Misterdan

Red Rising - Tome 2  : Golden son écrit par Pierce Brown

Aujourd’hui, je suis leur glaive. Mais je ne pardonne pas. Je n’oublie pas. Deux ans ont passé. Darrow n’est plus un Rouge risquant chaque jour sa vie dans les mines de Mars. Il est devenu le Faucheur, un Or dont la réputation n’est plus à faire. Rien ne lui résiste.Pourtant, au fond de lui, Darrow n’a pas oublié. Il n’a pas pardonné. Mais il commet une erreur fatale : il sous-estime son ennemi. En un éclair, Darrow perd tout. Au pied du mur, Darrow doit élaborer une nouvelle stratégie… Sinon, tous ses efforts, tous ses sacrifices auront été vains. Et Eo sera morte pour rien.

J’avoue qu’au début je n’étais pas du tout décidée à attaquer une nouvelle saga de ce genre. Et bien quelle bonne idée j’ai eu en changeant d’avis. J’ai dévoré le premier tome et quand j’ai attaqué le second, mon cœur a pris 10 ans d’un seul coup. Cette saga tranche complètement avec celles qui sont actuellement adaptées au cinéma.

J’ai terminé ce second opus dans un état semblable à celui d’une petite ville venant d’être terrassée par une tornade force 5.

Bref revenons à notre roman. On retrouve notre héros Darrow, dans une situation bien difficile et pénible alors que sa vie n’est déjà qu’une succession d’épreuves. Il tente de mettre sa machination en place dans le monde des Ors afin de les détruire, mais son entreprise se retrouve bien mal engagée. Seul et sans aucun soutien familier il n’avance pas dans cette voie.

C’est un peu les montagnes Russes avec ce tome. La première partie est plus lente (et je soupçonne vraiment l’auteur de l’avoir exprès pour ensuite nous retourner complet), par contre la seconde partie c’est très intense et dur à lire. Je me suis souvent fait la réflexion dans les autres sagas de dystopie, que les univers gardaient une pointe d’espoir, qu’on pouvait entrevoir un mieux et même un vrai bonheur au bout de ce chemin chaotique, ici je commence à douter de cette option.

D’un point de vue général, j’ai été surprise de voir l’importance de certains personnages décroitre au profit de nouveaux. Darrow me parait aussi souvent naïf, alors qu’il a quand même pour ambition de détruire de l’intérieur la société des Ors. Il a tendance à laisser ses émotions personnelles l’éloigner de son objectif final. Mais c’est aussi peut-être voulu de tel manière qu’on ne sache pas si on le trouve attachant ou exaspérant.

La fin est tout aussi puissante. J’ai rarement vu roman aussi explosif et déroutant dans sa lecture. Cet auteur a un vrai don pour nous mettre les nerfs en pelotes et nous laisser sur les rotules avec le point final. C’est une immersion dans un univers noir et extrêmement violent. L’écriture est incisive (par moment tout parait cruel) M. Brown nous tient et ne nous laissent en aucun cas nous échapper de son œuvre.

Je suis complètement séduite et j’attends la suite avec une impatience non dissimulée.

Éditeur : Hachette Roman - Date de parution : 27 janvier 2016 - Prix : 18 € - 507 pages.

f t g m