Copyright 2017 - Site by Misterdan

La Faucheuse écrit par Neal Shusterman

Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel (une « Serpe »). Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.

Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux…

Une dystopie avec un goût de "déjà vu" pas déplaisant et une belle pointe de réflexion. Le cloud s'est transformé en gigantesque banque de savoirs. Les algorithmes ont réponse à tout, même à la mort. Désormais les gens ne meurent plus. Leur vie est paisible, sereine voire monotone. Pour réguler la population, des hommes et femmes ont le devoir d'éliminer des personnes plus ou moins aléatoirement.

Rowan et Citra ont un sacré caractère mais surtout, ils sont dotés d'une grande humanité. Cela ne passe pas inaperçu. Ils vont alors devenir les apprentis d'un grand Faucheur, à contre-coeur.

Ils vont apprendre à se connaître et s'apprécier mais leur "noble" tâche implique des sacrifices...Devront-ils dire adieu à leur humanité ?

J'ai apprécié ces pistes de réflexions sur un monde sans mort, un monde sans saveur ?

Peut-on avoir des valeurs morales quand il s'agit de tuer ? Comment choisir l'être à glaner ?

L'écriture est fluide et agréable. Les protagonistes sont riches par leur histoire, leur caractère et leurs actes. Il est facile de s'attacher à eux et le lecteur suit avec émotion leur apprentissage d'un métier qui ne devrait pas exister !

De nombreux paradoxes sont pointés du doigt dans ce roman. Nous aspirons pour beaucoup à l'immortalité mais qu'est-ce que cela implique. L'auteur propose de se poser le temps d'un roman pour se rendre compte des impacts possibles sur le concept de famille, d'amour et de la perte d'un être cher. Tout est désormais biaisé.

Pour conclure, un chouette roman qui se lit vite mais qui parfois demande des pauses pour réfléchir, pour remettre en question nos objectifs de vie. J'ai eu un vrai coup de coeur pour Dame Curie et Citra. Je lirai avec plaisir la suite pour connaître la suite des aventures de tous les personnages.

 

Éditeur : Robert Laffont - Collection R - 493 pages - Date de parution : 16 février 2017 - Prix : 18,90 €

f t g m