Copyright 2017 - Site by Misterdan

Le joyau - Tome 3 : La clé Noire écrit par Amy Ewing

L'avenir se bâtit sur les ruines du passé.
Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s'apprête à lancer l'offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus.
Violet a conscience du rôle crucial qu'elle doit jouer dans cette révolte, mais c'est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s'engager corps et âme pour la cause : la Duchesse du Lac a enlevé sa petite soeur Hazel...
Après avoir eu tant de mal à s'échapper du Joyau, Violet devra tout risquer pour s'y introduire à nouveau, sauver sa soeur, mais aussi l'avenir de la Cité solitaire...
Le dernier tome de la trilogie événement, par l'éditeur de la série best-seller La Sélection !

Après avoir suivi la vie au cœur du Joyau, ainsi que la fuite de Violet et ses compagnons dans la Rose Blanche, nous découvrons dans ce tome l’élaboration et la mise en branle du projet pour enfin renverser le système.

Violet vient d’apprendre que sa sœur s’est faite capturée, afin de prendre sa place de mère porteuse chez la Duchesse du Lac. L’héroïne est prête à tout pour la rejoindre et la protéger en attendant le jour de la vente aux enchères.

Ash, de son côté, ne supporte plus de voir les « Protectrices », les serviteurs qui gravitent autour de lui prendre part à la révolution, alors qu’il est coincé au fond des bois et doit se cacher. Il est convaincu que les compagnons ont autant à apporter que les autres.

Lorsque Violet retourne dans la maison du Lac, nous retrouvons tout un panel de personnage que nous n’avions fait qu’apercevoir. Cora, la gouvernante, est plus déterminée que jamais. Elle veut venger la mort d’Amy, la seule amie qu’ait eu l’héroïne au Joyau. Plusieurs servantes se montrent aussi désagréables et jalouses que dans le premier tome, car elles n’ont toujours pas obtenu de poste de femme de chambres ou de dame de compagnie. La nièce de la Duchesse nous apparaît sous un tout autre jour…

J’ai apprécié le fait que les personnages principaux, à la tête d’une révolution ne suivent pas férocement l’option « Tuons-les tous pour nous venger du traitement que nous avons subi » et qu’il préfère mettre toute la noblesse au travail, à l’exception de ceux qui avaient fait preuve d’une cruauté sans nom, inutile de rappeler dans quel état se trouvait Raven lorsqu’elle a pu s’enfuir. J’imagine que le fait que deux membres d’une des familles fondatrices aient participé activement à la chute du mur pouvait être un argument de poids s’il y avait eu un débat, mais celui-ci n’a pas été écrit. C’est d’ailleurs l’une des seules choses qui manquent selon moi. À aucun moment, le sujet n’est abordé par les personnages. Ils ne pensent pas, ou presque, à « l’après ». Il faut dire que longtemps l’héroïne ne se croit pas capable de mener à bien sa tâche.

Je me suis posé des questions à propos de la suite des événements. Qui a-t-il au-delà du mur et de l’océan ?

J’ai vraiment apprécié le style de l’auteur, il est léger et les pages défilent les unes après les autres. J’ai dévoré la trilogie en deux nuits et je n’hésiterai pas à lire les futurs romans d’Amy Ewing. L’auteur m’a amenée à me poser des questions sur la façon dont l’histoire est écrite et certaines vérités oubliées pour ne laisser voir que l’opinion des vainqueurs.

Éditeur : Robert Laffont - Collection R - Date de parution : 24 novembre 2016 - Prix : 12,99€ format numérique ; 17,90€ format papier - 396 pages.

f t g m