Copyright 2017 - Site by Misterdan

Jean-Jacques Sempé

« Quand j’étais gosse, le chahut était ma seule distraction »

Sempé est né le 17 août 1932 à Bordeaux. Études plutôt mauvaises, renvoyé pour indiscipline du collège moderne de Bordeaux, il se lance dans la vie active : homme à tout faire chez un courtier en vin, moniteur de colonies de vacances, garçon de bureau… À dix-huit ans, il devance l’appel et vient à Paris. Il écume les salles de rédaction et, en 1951, il vend à Sud-Ouest son premier dessin. Sa rencontre avec Goscinny coïncide avec les débuts d’une fulgurante carrière de dessinateur de presse. Avec Le Petit Nicolas, il campe une inoubliable galerie de portraits d’enfants et d’adultes qui font partie de notre histoire, collective et individuelle. Tout en continuant à dessiner les aventures du petit écolier, il débute à Paris Match en 1956 et collabore à de très nombreuses revues. Son premier album de dessins paraît en 1962 : rien n’est simple. Une trentaine suivront (Denoël, Gallimard), chefsd’oeuvre d’humour qui parlent de nous avec tendresse et ironie. De nous et du monde. Créateur de Marcellin Caillou, de Raoul Taburin, ou encore de Monsieur Lambert, son talent d’observateur en font depuis quarante ans l’un des plus grands dessinateurs Français. Outre ses propres albums, il a illustré Catherine Certitude de Patrick Modiano ou encore l’histoire de Monsieur Sommer de Patrick Süskind. Sempé est l’un des rares dessinateurs Français à illustrer les couvertures du très prestigieux New Yorker, et aujourd’hui, il fait sourire des milliers de lecteurs chaque semaine dans Paris Match.

f t g m