Copyright 2017 - Site by Misterdan

Jean-Jacques Sempé

« Quand j’étais gosse, le chahut était ma seule distraction »

Sempé est né le 17 août 1932 à Bordeaux. Études plutôt mauvaises, renvoyé pour indiscipline du collège moderne de Bordeaux, il se lance dans la vie active : homme à tout faire chez un courtier en vin, moniteur de colonies de vacances, garçon de bureau… À dix-huit ans, il devance l’appel et vient à Paris. Il écume les salles de rédaction et, en 1951, il vend à Sud-Ouest son premier dessin. Sa rencontre avec Goscinny coïncide avec les débuts d’une fulgurante carrière de dessinateur de presse. Avec Le Petit Nicolas, il campe une inoubliable galerie de portraits d’enfants et d’adultes qui font partie de notre histoire, collective et individuelle. Tout en continuant à dessiner les aventures du petit écolier, il débute à Paris Match en 1956 et collabore à de très nombreuses revues. Son premier album de dessins paraît en 1962 : rien n’est simple. Une trentaine suivront (Denoël, Gallimard), chefsd’oeuvre d’humour qui parlent de nous avec tendresse et ironie. De nous et du monde. Créateur de Marcellin Caillou, de Raoul Taburin, ou encore de Monsieur Lambert, son talent d’observateur en font depuis quarante ans l’un des plus grands dessinateurs Français. Outre ses propres albums, il a illustré Catherine Certitude de Patrick Modiano ou encore l’histoire de Monsieur Sommer de Patrick Süskind. Sempé est l’un des rares dessinateurs Français à illustrer les couvertures du très prestigieux New Yorker, et aujourd’hui, il fait sourire des milliers de lecteurs chaque semaine dans Paris Match.

Istvan Szabó

Réalisateur Hongrois né le 18 février 1938 à Budapest à la carrière internationale, lauréat d’un Oscar pour Mephisto (1981), adaptation du roman de Klaus Mann qui obtient également le Prix du Scénario au Festival International du Film de Cannes 1981, Istvan Szabó commence sa carrière par des films d’auteur à la limite du reportage historique. En effet, entre 1960 et 1980, il souhaite montrer au monde les soucis de sa génération coincée de l’autre côté du rideau de fer. Qu’il passe en 1980 pour réaliser son premier long-métrage étranger : Der Grüne Vogel. Sa carrière internationale peut commencer. Il réalise alors un certain nombre de fictions en Anglais dont Meeting Venus (1991), Sunshine (1999), Taking Sides (2001) et Adorable Julia (2004). En 1996, István Szabó reçoit un prix Pulitzer pour sa série télévisée de documentaires The Hundred Years of Cinema.
Le 26 janvier 2006, le cinéaste se retrouve au cœur d’une polémique initiée par l’hebdomadaire Hongrois Élet és Irodalom. Il semblerait que Szabó était devenu un agent d’une police un an après l'insurrection de Budapest de 1956. Le réalisateur avoue les faits et se justifie son action par cette explication : « pour sauver de la potence son camarade révolutionnaire Pál Gábor et lui-même ».

Filmographie sélective
1963 : Toi
1970 : Szerelmes
1973 : Tüzoltó utca 25
1980 : Bizalom
1985 : Colonel Redl
1991 : La Tentation de Vénus
1992 : Chère Emma
1999 : Sunshine
2001 : Taking sides
2004 : Adorable Julia
2006 : Rokonok

L'image “http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/58/SzaboIstvan1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 

Jean Van Hamme

Jean Van Hamme est né à Bruxelles le 16 janvier 1939. Ingénieur commercial, licencié en journalisme, agrégé d’économie politique, il travaille pour plusieurs multinationales avant de se consacrer entièrement à l’écriture à partir de 1976.

Lire la suite...

f t g m