Copyright 2017 - Site by Misterdan

Théâtre Musical - On avait dit pas la famille écrit et interprété par Eva Gruber au Théâtre du Lucernaire (Paris)

Où est passé le pianiste ? En l’attendant, une chanteuse lyrique remonte le fil des histoires. Entre récit et récital, elle évoque ses parents et ses grands-parents émigrés juifs d’Europe de l’Est, son enfance à Pigalle dans les années 70, la mort de son père, la naissance de son fils... Mais il en va des souvenirs comme des poupées Russes, chacun en contient un nouveau. Que va-t-on encore découvrir ? Tel- Aviv et la Californie, des juifs antisémites et des rabbins orthodoxes, l’oeuvre presque complète de Sigmund Freud, un pot-au-feu explosif, ou Monterverdi en version punk... Dans la tradition de l’humour juif le spectacle réunit petites et grandes histoires, imbriquées les unes dans les autres par une parole alerte et incisive.

Eva Gruber monte sur scène pour un récital. En attendant le pianiste, elle nous récite sa vie. Son enfance, sa famille juive, sa mère psycologue, sa vie de mère, sa vie de femme. Tout en humour sans jamais tomber dans la noirceur de l’histoire juive, Eva Gruber signe ici un texte et surtout une mise en scène qui nous emmène de Paris à Tel Aviv, de Pigalle à Clichy, des années 30 aux années 70.

Le texte est non linéaire. Il est sous forme de tableaux, de flash, de souvenirs. Un souvenir en entraîne un autre inlassablement, amenant rebondissements et lumière sur les clichés de la tradition juive.

La mise en scène est intelligente, des pupitres prennent la place des membres de la famille, ils se transforment en accessoires (accordéons, pied de micro, etc …) ou encore en mobilier (chaises, bibliothèques, etc …). Un piano habille la scène. Il sera mis en valeur lors d’un morceau opéra-rock où il se mettra à fumer tandis que les solos de guitares retentiront.

Ainsi, comme le note le dossier de presse, le piano d’où devrait jaillir le son est source de lumière, les pupitres où aucune partition ne peut tenir deviennent via les personnages source sonore. C’est de la superposition de ces deux pistes autonomes et décalées, celle du plateau et celle du récit que naît alors une troisième piste : celle de la représentation.

Car oui, cette pièce est à mi-chemin entre récit et récital, théâtre et opéra-rock. C’est d’ailleurs la volonté de la compagnie Premier Balcon, qui a pour but la création et la diffusion de spectacles mêlant la musique à d’autres formes d’art comme la littérature, le théâtre, la danse, le cirque, ou les arts plastiques.

Une véritable bonne surprise, un théâtre intelligent mais ouvert à tous, nous ramenant à notre propre histoire, juive ou non, tout en nous interpellant sur le regard que nous pouvons porter au quotidien sur la question de la religion. Au fond, nous avons tous la même histoire.  

Théâtre du Lucernaire : 53 rue Notre-Dame des Champs 75006 Paris - 01 45 44 57 34 - Du 18 mars au 09 mai 2015, du mardi au samedi à 21h - Mise en scène : Estelle Lesage - Son : Arnaud Rollat - Lumières (en cours) : Laïs Foulc - Scénographie : James Brandily - Costume : Marine Provent - Musiques : Aperghis, Ravel, Monteverdi, Weill, Glanzberg… - Compositions, arrangements et réalisations : Arnaud Rollat, Bruno Helstroffer, Nicolas Ducloux, Iakovos Pappas et Eva Gruber.

La sanction au théâtre l'Archipel (Paris)

Dans les années 70, Ted et Jeff, deux jeunes loubards américains pénètrent par effraction chez une vieille dame pour la cambrioler. Cependant, tout ne se déroule pas comme prévu et les deux compères voient bientôt leurs différences se dresser entre eux, déclenchant un engrenage où mort, vengeance et justices bataillent pour imposer leurs lois...

Lire la suite...

Touche au Théâtre Douze à Paris

Les apparences sont parfois trompeuses et malheureusement le football n’échappe pas à cette règle. Derrière ce sport à première vue idyllique, joyeux, fraternel, rempli de camaraderie et d’union se cache un monde complexe rempli de secrets bien étrangers aux supporters. C’est sur ces secrets et les complexités du football que Fabio Alessandrini veut nous faire ouvrir les yeux et prendre conscience dans son spectacle.

Lire la suite...

Le Jardinier de la mer Rouge au Petit T2R de Charenton

Octobre 1973, Antoine Gilbert jardinier à l'hôpital psychiatrique Les Martinières se présente à la gendarmerie de Loches. Il se constitue prisonnier pour l'enlèvement de Frédéric Vardin, jeune handicapé mental et pensionnaire dans le même établissement. Martin Auger, juge d'instruction et chargé de ce dossier, semble particulièrement concerné par cette affaire. Qu'est-ce qui a poussé Antoine Gilbert à accomplir cet acte qui le mènera sûrement devant les assises ? Pourquoi implore t'il le secours de la secrétaire d'état chargée des affaires sociales ?

Lire la suite...

Maupassant : portraits brisés par et avec Patrice Fay à Ermont (Val-d'Oise) par et avec Patrice Fay


 

Le Pôle Culturel d’Ermont présente, dans le cadre de la saison 2013-2014, la pièce de théâtre Maupassant : portraits brisés, adaptée de l’œuvre et de la correspondance de Guy de Maupassant, par et avec Patrice Fay. Cette pièce est présentée au Théâtre de l’Aventure à Ermont (Val-d’Oise) jeudi 23 et vendredi 24 janvier 2014 à 20 h 30.

 

Accroché à son fauteuil comme à un esquif, Maupassant se jette dans ses souvenirs en désordre. Naviguant entre ses proches, les femmes, la littérature, et la folie, il donne à entendre son œuvre.

Il a passé les douze dernières années de sa vie à la recherche d’un traitement susceptible d’apaiser ses douleurs et livre un dernier combat avant le naufrage.

 

Patrice Fay a déjà interprété son adaptation des carnets de Jules Renard, J’ai le cœur plein de feuilles mortes. Il était en résidence au Théâtre de l’Aventure en décembre 2012 pour préparer ce nouveau spectacle sur Maupassant.

 

Jeudi 23 janvier et vendredi 24 janvier 2014 - Theâtre de l’Aventure : 1 rue Gambetta 95120 Ermont - 01 34 44 03 80 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." style="margin-top: 0px; margin-right: 0px; margin-bottom: 0px; margin-left: 0px; padding-top: 0px; padding-right: 0px; padding-bottom: 0px; padding-left: 0px; color: rgb(27, 87, 177); text-decoration: none; font-weight: normal; ">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Tarifs : 12 €, 10 € et 8,50 €.

f t g m