Copyright 2018 - Site by Misterdan

Ducktales / La Bande à Picsou : Woo-oo! (saison 1 - épisode 1)

Diffusion officielle le 12 août 2017 sur Disney XD America et le 03 décembre sur Disney XD France.
 
En cette année 2017 qui célèbre les 70 ans de la création du personnage de Balthazar McPicsou (Scrooge McDuck) par Carl Barks, Disney Television Animation nous offre un reboot de fond en comble de la Bande à Picsou (ducktales) qui a fait le bonheur de plus d'un depuis sa diffusion initiale en France en 1988 et lors de ses multiples rediffusions jusqu'en 1997. En 2015 Disney avait annoncé la mise en chantier de ce remake qui autant le dire tout net dépasse de très loin les espérances que j'avais.
Le reboot s'ouvre sur un épisode spécial de 44 minutes où Donald Duck est contraint suite à une recherche d'emploi de confier à son oncle Balthazar Picsou (Scrooge Mc Duck) ses 3 neveux Riri, Fifi et Loulou (Huey, Dewey, Louie) alors que que les deux ne se parlent plus depuis 10 ans. Picsou est rien de moins que le canard le plus riche au monde et vit dans un manoir immense avec sa gouvernante Mamie Baba (Bentina Beakley), la petite fille de celle-ci Zaza (Webby) et son canard à tout faire/conducteur/pilote Flagada Jones (Launchpad McQuack). Il possède aussi un coffre gigantesque plein à ras bord d'argent dans lequel il aime à nager et éveille la convoitise de voleurs tels que Les Rapetous (Beagles boys). Le vieux grippe sou au contacts de ses petits neveux va retrouver l'énergie de sa jeunesse et se relancer dans de folles aventures pour découvrir dans un premier temps la cité perdue d'Atlantis. Dans le même temps les triplés Duck recherchent des informations sur l'un des mystères de leur famille à savoir ce qu'est devenue leur mère Della duck, la sœur de Donald.
 
Les personnages originaux de la série originale sont présents associés à nouveau à Donald et Picsou qui est la création du grand auteur de comics Carl Barks. La série n'a d'ailleurs de cesse de faire des référence à ce dernier dont des version relookées des vrais tableaux à l'huile qu'il a réalisé ornent les murs du Manoir de Picsou et commémorent des hauts faits de sa jeunesse. Et en parlant de jeunesse on se doit d'évoquer l'héritier de Barks, Keno Don Rosa, dont l'oeuvre majeure est rien de moins qu'une saga fleuve en comics retraçant la jeunesse de Picsou de l'obtention de son premier sou (devenu fétiche) à Glasgow en cirant des chaussures jusqu'à devenir le canard le plus riche du monde mais aussi le plus seul et aigri car pour atteindre son but il a sacrifié le futur qu'il aurait pu avoir avec celle qu'il aimait et toute sa famille dont il s'est coupé. Ces deux auteurs influencent beaucoup la série qui pour autant se laisse voir sans avoir connaissance des comics d'origine.
 
Le chara design des personnages a été modernisé et les caractérisations des personnages modernisés. C'est flagrant en particulier sur Riri fifi et Loulou qui sont tous les 3 bien différents (pas seulement par la couleur de leurs tenues) et ont des caractères très différents. Le plus impressionnant en terme de modernisation sont les personnages féminins, Mamie Baba est devenue une Cane certes âgée mais dynamique et caustique et surtout Zaza devient extrêmement drôle et casse cou.
 
Le casting en version originale s'offre David Tennant (Doctor Who) dans le rôle de Picsou et quelques autres beaux noms que je vous laisse découvrir dans une improvisation du générique de la série. VOIR GENERIQUE
 
A la vision des premiers épisodes de cette nouvelle série la nouvelle équipe créative arrive à accrocher une nouvelle génération tout en parlant à la corde sensible des générations des années 80/90. Je me suis régalé et je trépigne d'impatience avant chaque épisode. 
Je vous recommande La Dynastie Donald Duck, l'intégrale de Carl Barks, et surtout La Grande épopée de Picsou,l'intégrale de Keno Don Rosa qui sont édités chez Glénat en lecture.
f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données