Copyright 2017 - Site by Misterdan

Doctor Who : Sleep no more (saison 9 - épisode 9)

Dans une station spatiale près de Neptune, le Docteur et Clara font face à un étrange dispositif, Morphée, qui permet à l'homme de s'affranchir du sommeil.

 

Ce nouvel épisode possède une mise en scène toute particulière : filmé "caméra à l'épaule", il peut être considéré comme un épisode à multiple point de vue. Cela rend l'ensemble un peu confus, mais comme c'est l'effet voulu, difficile d'y trouver à redire. De cette confusion nait une urgence, une panique presque, face à des ennemis invisibles, que l'on imagine affilié aux Crabes des Rêves de l'épisode de Noël. Et pourtant non. Nulle surprise ici : dès le début, le Docteur nous explique d'où viennent les créatures que l'on n'a pas encore vu. Alors certes, d'après le début du message vidéo, ce n'est peut-être pas dans l'ordre chronologique des événements, mais tout de même. Cette explication un peu rapide ne permet pas d'élucider de nombreux points, mais soit passons.

Là où le bât blesse, pour cet épisode, c'est dans son rythme. Si certains épisodes (comme le diptique sur les Zygons) auraient pu être compressé en un seul épisode, celui-ci en aurait largement mérité deux. Les dix dernières minutes proposent un dénouement extrêmement rapide, qui n'explique au final pas vraiment comment le Docteur arrive à faire face à la menace pesant une fois encore sur l'humanité. On espère très fortement que le prochain épisode donnera des éléments de réponses, et que même si cet épisode est potentiellement lié à la fin de Clara, que ce sera dignement mis en scène. On se retrouve face à un épisode ambivalent : les deux premiers tiers sont haletants (tout se jouant sur la caméra mouvante et le fait que l'on distingue peu la menace, même si on la connait) ; tandis que le dernier tiers "torche" tous les éléments d'intrigue en une ligne de dialogue consistant au "plan" du Docteur pour la suite. Et même si ceux-ci sont généralement un succès, ils sont loin d'être "sans accroc" (dixit une autre série bien connue). C'est même là que réside tout l'intérêt des épisodes de Docteur Who : dans la réalisation des différents plans du Docteur et des rebondissements inhérents à ce genre de plan. On se retrouve donc presque privé d'un des meilleurs moments de l'épisode, sans vraiment avoir de certitude que le prochain épisode palie à ces problèmes.

Comparé aux autres épisodes, Sleep no more ne nous empêchera pas de dormir : les trop nombreuses approximations et cette fin en queue de poisson laisse un sentiment d'inachevé, de pas terminer, assez déplaisant. Reste à espérer que le prochain épisode réponde à nos questions.

 

Diffusion : 14 novembre 2015 - Scénario : Mark Gatiss - Réalisation : Justin Molotnikov

f t g m