Copyright 2017 - Site by Misterdan

Doctor Who : Hell Bent (saison 9 - épisode 12)

 

De retour sur Gallifrey, le Docteur va devoir faire face à Rasillon et au Haut Conseil. Dans les entrailles de la planète, les Cloches du Cloître sonnent l'arrivée d'un danger futur.

 

Dernier épisode de cette saison 9, Hell Bent fait suite au terrible épisode de la semaine dernière. On y retrouve le Docteur sur Gallifrey, au confin du temps et de l'espace.
Première révélation de cet épisode : les 4 et quelques milliards d'années écoulées dans le journal de confession se sont vraiment écoulées dans la réalité. Une information importante, permettant d'éviter quelques explications sur comment Gallifrey (qui devait être cachée ou perdue) a refait surface dans l'univers.
Si l'on ne peut que louer la performance de Capaldi dans le rôle du Docteur, cet épisode pose plus de questions qu'il n'y répond. Alors certes, on comprend enfin à quoi correspondent les fameuses "Cloches du Cloître", élément récurrent de Doctor Who depuis le tout début de la série. Toujours est-il que de nombreux éléments restent sans réponse.
Cependant, cet épisode est rempli de petites douceurs : le design du Tardis, la présence de Lady Me, le fameux dinner où Clara tient un rôle important, où même la rencontre entre le Docteur et le reste de Gallifrey. Le rythme est très bien mené, les moments touchants sont légions. Sans être une fin de saison transcendante, elle reste satisfaisante et ouvre de nombreuses pistes sur la suite.

 

ATTENTION SPOILER


Si vous n'avez pas vu cet épisode, nous vous conseillons de fermer votre navigateur. Certains points relevant de l'intrigue et de la fin de l'épisode sont expliqués ou questionnés.

Tout d'abord, cet épisode est beaucoup trop flou sur le réel rôle de Missy. Si Lady Me rappelle aussi bien au Docteur qu'au spectateur que sa rencontre avec Clara est due uniquement à la volonté de Missy, du Maître, le pourquoi reste très obscur. Amateur de chaos ? Plan démoniaque de Moffat pour relancer une future intrigue ? Difficile de savoir, tant les références sont sybillines. A se demander si c'était vraiment utiles de rester aussi vague.

Ensuite Clara. Le cas Clara est complexe. Car ici, ce n'est pas le Docteur ou la série, mais bien Moffat qui n'arrive pas à se résoudre de faire mourir son personnage. Si tout ceci est bien senti, et nécessaire puisque Clara reste la seule chose à laquelle se raccroche le Docteur pendant presque 5 milliards d'années, le comportement de celle-ci est quelque peu contradictoire. Pendant les 2/3 de l'épisode, elle est résolue à mourir, à retourner à son sort. Elle enjoint le Docteur a la laissé, au point de lui effacer la mémoire sur sa propre existence. Jusqu'à cette fin "magique" : et si on se baladait, de toute façon, j'ai toute l'éternité qu'il existe entre deux battements de coeur ! Si l'idée est séduisante et cette fuite n'est pas sans rappeler celle du Docteur au tout début de la série (surtout dans un Tardis au design du premier), elle n'est pas sans conséquence. En effet, c'est presque un copier/coller du Docteur : une hybride (Lady Me) et une humaine. Dans un Tardis. Coincé dans une apparance des années 1950 (ici un dinner). Effet de déjà-vu ? Normal.
Surtout que ce dinner, les spectateurs l'ont déjà vu : il s'agit bien du même dinner que dans les épisodes avec Matt Smith. Lien ? Référence ? Difficile de savoir, mais peut-être Moffat en fait-il un peu trop (dans le capilotracté comme dans le fan service, soit l'un, soit l'autre).

L'hybride. Si l'on suit la réflexion du Docteur, il y a plusieurs lectures concernant l'Hybride. Il peut s'agir de Lady Me (le "it's me" de la fin de l'épisode précédent ferait référence à elle et non au moi-le-Docteur), du Docteur ou même de Clara (qui est une hybride dans le sens où elle est la passerelle entre la vie et la mort, moitié vivante, moitié morte). En fuyant pour sauver Clara, tous trois se retrouvent sur les ruines de Gallifrey. Ingénieux ? Pas vraiment. Il s'agit surtout d'un moyen d'éluder les explications, sans donner de réponses. On ne sait pas comment Lady Me a rejoint Gallifrey sans vaisseau spatial, ou Tardis, ni comment elle peut être la seule restante dans l'univers.

FIN DE SPOILER


Alors oui, il y a sans doute des explications plus ou moins rationnelles à toutes ces questions. Ne reste que l'épisode pose un bon nombre de questions sans réponse. Et si le Docteur prend "le chemin le plus long" pour aller sur Gallifrey, les scénaristes prennent eux "le chemin le plus court" pour trouver des justifications à certains éléments de l'intrigue.

Malgré tout, cette fin de saison reste grandiose ! Ne reste qu'à espérer que la fin ne donne pas lieu à un nouveau spin-off avec Clara et Me.
En attendant, régalez-vous avec cette saison 9, sans doute l'une des meilleures scénarisées par Steven Moffat, en attendant un épisode de Noël qui promet de nombreuses surprises.

 

Diffusion : 5 décembre 2015 - Scénario : Steven Moffat - Réalisation : Rachel Talalay

f t g m