Copyright 2018 - Site by Misterdan

Hemlock Grove (Saison 1)

Netflix cette année s’est lancée dans pas mal de projets. L’un de ses projets m’a particulièrement attiré, et pour cause, le casting est d’enfer ! Petite rétrospective de la saison 1 de cette série particulièrement mystérieuse et incroyablement fantastique.

 

HG

 

 

Dans les bois de Hemlock Grove en Pennsylvanie, près de l'aciérie abandonnée de Godfrey, est retrouvé le corps mutilé et sans vie d'une jeune fille.

Une chasse à l'homme s'ensuit mais les autorités ne sont pas certaines que ce soit d'un homme dont elles devraient être à la recherche...

 

La série comporte 13 épisodes au format 52min chacun (donc assez long je dois le dire). La série est créée par le duo Brian McGreevy et Lee Shipman connus pour le scénario de Pendragon. A la production, Eli Roth connu pour Le dernier exorcisme et Hostel. Cette série a été diffusée intégralement le 19 avril 2013 sur Netflix au Canada et aux Etats-Unis.

 

Au casting : Famke Janssen (alias Jean Grey dans les X-men), Bill Skarsgård (le petit frère du fameux Eric Northman), Landon Liboiron (Terra Nova, Degrassi), Dougray Scott (My Week with Marilyn), Kandyse McClure (Sanctuary, Alphas) ainsi que Penelope Mitchell qui démarre sa carrière avec Hemlock Grove.

 

HG1

 

Les premiers épisodes ne sont pas franchement réussis, peu d’action, des brides d’indices par-ci par-là mais n’allant pas au fond des choses. Le problème est qu’on ne peut absolument pas dire que le scénario est mauvais ou pas. J’ai lu pas mal de critiques criant au scandale, et jugeant le scénario mauvais … Sauf que sincèrement on ne peut pas juger cela puisqu’on ne sait pas où il va nous mener. On ne va pas se la jouer super critique dès le début, c’est la règle, une série se juge sur une saison au moins ! 

 

A côté de ça, certes le rythme et l’action ne sont pas au rendez-vous mais l’ambiance « musique de fond et coloration année 70 » ainsi qu’un casting intéressant nous pousse à regarder la suite absolument. On ne peut pas s’arrêter là, car malgré tout, si nous n’avons pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, nous avons pu entrevoir que cette histoire une fois résolue sera gigantesque et donc si on est un peu curieux, on continue. Et c’est une très bonne décision.

 

HG3

 

 

En avançant dans la série, aux alentours de l’épisode 6, on découvre et comprend l’histoire de chaque personnage sans trop savoir qui ils sont réellement car rien n’est dit noir sur blanc. Tout est sous-entendu. Et c’est là que c’est accrocheur, car la série comparée à d’autres nous laisse libre imagination. C’est-à-dire que nous sommes obligés de faire travailler notre imagination pour savoir qui est qui et ce qu’il va se passer. En plus je le répète, les acteurs sont bons pour la plupart dans cette série et je pense sincèrement que ça fait pencher la balance pour beaucoup (en plus d’un scénario qui est quand même pas mal travaillé et calculé).

 

Par la suite la série est déroutante, et on ne parvient pas encore à savoir où l’on va et quelle est la véritable histoire. Mais c’est ça le but de la série. Beaucoup prennent ça pour du mauvais jeu et donc la catalogue comme mauvaise série, pourtant c’est fait exprès. Pour les longueurs du début peut être pas, mais là, c’est clairement le but : Perdre le téléspectateur, pour mieux le surprendre par la suite. Et ça marche, parce que la plupart des gens catalogue la série mais la suive encore ! C’est bien que ça marche !

 

Les deux derniers épisodes se révèlent être l’apothéose de la série, et tout devient clair et là on réfléchit aux éléments que nous avions eu au début … Et là « Ah mais ouiiii ! Ce n’est pas bête ! Je comprends mieux ! » Ben oui, voilà, tout est là et tout était calculé !

 

HG4

 

 

La série a eu un peu de mal à démarrer, quelques longueurs ont pu parfois interférer dans le scénario, scénario bon et prémédité par des scénaristes intelligents et fantasques.

La série se dévoile petit à petit et je pense que tout cela été stratégique puisqu’une saison 2 est en cours de préparation et que c’est celle-ci qui sera encore plus intéressante.

 

La première saison pose des bases solides, et révèle aussi un casting jeune et talentueux tel que Bill Skarsgård et Landon Liboiron ! Les quelques faiblesses peuvent être largement arrangées dans une seconde saison, la série le mérite bien !

La chose aussi à changer selon moi est le format des épisodes, 52min est un peu trop long pour une petite série comme cela, sauf si l’action devient plus récurrente à l’avenir. Mais pour du fantastique je trouve ça long. Un format 42min me paraît plus adapté

 

(Premier épisode diffusé le 19 Avril 2013 sur Netflix)  

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données