Copyright 2017 - Site by Misterdan

Daredevil - Épisodes 1 à 3 (Saison 1)

titre Daredevil

 

Pour ceux n'ayant pas encore vu ou carrément entendu parler de la série, se référer à la présentation (l'article ici). Pour ceux qui veulent en lire un peu plus avant de se lancer ou bien qui veulent juste avoir un autre avis j'essaierai de ne pas faire trop de spoilers !

Pour commencer, mes premières impressions sont que tout est très graphique, c'est du Netflix, on a pas (encore) eu de scène de nu néanmoins chaque épisode est cohérent, réaliste et ressemble plus à un film tant sur le budget évident qui est accordé au show qu'à la manière dont les personnages et les intrigues sont approfondis comparé aux autres séries actuellement sur le marché héroïque (Arrow, Agents of SHIELD, The Flash, etc.) et ce malgré un nombre d'épisodes inférieur... La série prime donc sur la qualité au dépit de la quantité et c'est un excellent choix.

devil of hell's kitchen

Le premier épisode établit une partie des personnages principaux, les chorégraphies de combat sont extraordinaires malgré le sombre permanent puisque de nuit, on dénote un réel détachement du Marvel Cinematic Universe malgré la continuité (reconstruction de New-York) dans le sens où la série ne fait pas constamment des rappels et nous propose son propre "truc".

Le second épisode on monte d'un cran dans la violence, un autre personnage principal est introduit celui de Claire, l'infirmière. Foggy le partenaire et Karen la nouvelle assistante/secrétaire se rapprochent tandis que Matt tente de sauver un garçon kidnappé ! Des flashbacks nous en apprennent un peu plus sur Jack Murdock, le père de Matt qui combat un certain Creel (le même qui deviendra l'Homme Absorbant dans Agents of SHIELD).

C'est seulement à la fin du troisième épisode que l'intrigue globale s'épaissit, on met enfin un nom et un visage sur le vilain qui dirige toute la pègre
on sent aussi une progression dans la violence ainsi que dans la manifestation des sens (ouie, odorat, touché) de Matt... Le "représentant" du Big Boss multiplie les apparitions, le personnage du journaliste Ben Urich personnage très récurrent dans les comics est développé.

D'après moi les trois premiers épisodes forment le premier arc narratif du show, ils présentent les personnages importants, les intrigues de la saison, les débuts du héros, etc. Un premier pas est fait lorsqu'à la fin du troisième on a mis à plat les choses et que l'on commence à percevoir vers où l'on se dirige...

Petit bémol : au niveau de la réalisation, certains choix qui semblent parfois peu judicieux (genre du caméra épaule lors d'un meeting entre mafieux alors que ça n'a pas lieu d'être) ou bien quelques petites faiblesses au montage (pas de faux raccord mais presque) mais dans l'ensemble cela reste d'une qualité irréprochable !

PS: une mention positive concernant le générique qui pour une fois dure près d'une minute, il est totalement dans l'esprit de la série puisqu'on y voit des objets et lieux (représentant la justice, la ville et la religion) se révéler par un liquide coulant sur eux, le tout uniquement dans des teintes de rouge - comme le sang et le futur costume du héros.

f t g m