Copyright 2018 - Site by Misterdan

The Bold Type (Saison 1)

Date de diffusion : 20 juin au 5 septembre 2017

Officiellement renouvelée pour deux saisons supplémentaires, The Bold Type a su convaincre en seulement 10 épisodes. Inspirée de la vie de Joanna Coles, ex-rédactrice en chef de Cosmopolitan, la série a été une des révélations de l’été dernier, de quoi nous mettre l’eau à la bouche.    

 

The Bold Type

 

La série suit les aventures personnelles et professionnelles de Jane, Kat, et Sutton, trois amies new-yorkaises qui réalisent leur rêve en travaillant pour Scarlet, un magazine féminin à succès. Mais alors qu'elles tentent de trouver leur place au sein de cet univers glamour et sans pitié, elles vont aussi devoir s'accomplir en tant que jeunes femmes, entre histoires d'amour, trahisons, et dictat des réseaux sociaux.

On m’avait très fortement conseillé cette série et je n’ai personnellement pas été déçue. C’est une vraie bouffée d’air frais, un petit chamallow qui fait du bien, une série girly ultra feel good ! Elle est actuelle et très moderne, elle se veut féministe et traite de beaucoup de sujets malgré un ton toujours assez léger. Mais c’est avant tout une histoire d’amitié et plus particulièrement d’amitié de nanas ! Elle met en avant beaucoup de belles qualités comme le courage, l’honnêteté… C’est aussi très drôle (Par exemple quand Jane parle de ses problèmes de vagin dans l’ascenseur quand les portes s’ouvrent et qu’évidemment Ryan, le beau gosse entre…) avec beaucoup de références et de clins d’œil. On voit les choses venir mais cela ne les rend pas moins délicieuses à regarder ! Il y a également des scènes plus sérieuses et émouvantes mais qui se veulent inspirantes et encourageantes. C’est une série un peu utopique tout de même mais elle fait du bien et c’est l’essentiel!! Quand Sutton obtient un job, la scène des trois copines dans l’ascenseur est juste euphorique et rien qu’en les regardant on se sent tout de suite de bonne humeur. Par ailleurs, on peut s’identifier à l’une des héroïnes ou même piocher dans les trois très facilement parce qu’elles sont très réalistes et tout simplement géniales (et on est toutes clairement géniales^^). Elle ne ressemble pour moi à aucune autre série, surtout de par son ton, la véritable complicité de ses trois figures principales et la simplicité avec laquelle elle aborde les thèmes modernes (réseaux sociaux, sexualité, religion, féminisme…).  

 

The Bold Type season 1

 

The Bold type, pouvant être traduit par « le genre audacieux », dépeint trois jeunes femmes new-yorkaises dans leur quotidien au magazine Scarlet où elles travaillent, mais aussi en dehors. Les situations ne sont évidemment pas exceptionnelles mais c’est une force de la série qui se veut proche de la réalité, de ce que peuvent vivre les femmes aujourd’hui et ainsi aborder des thèmes qui parlent à toutes. Malgré tout, cela reste une série donc il y a tout de même quelques enjolivements (obtention un peu trop rapide d’une promotion par exemple). Cependant, je dois dire que je me laisse prendre au jeu. J’ai envie de voir les filles réussir dans leur boulot, leurs relations, faire bouger les choses… Les sujets abordés sont des sujets parlant à toutes les femmes et les poussent à s’assumer, à prendre des décisions pour elles, à évoluer au mieux dans leur vie… La sexualité, le racisme, le cancer du sein, les avantages mais aussi les dangers des réseaux sociaux, et tout simplement les difficultés des relations sentimentales, professionnelles ou amicales sont autant de sujets variés que l’on peut retrouver. Le magazine Scarlet est une sorte de « maison » pour Jane, Sutton et Kat qui travaillent chacune à un poste différent mais veulent toutes les trois avancer dans leur carrière. Jane passe journaliste mais souhaite axer plus sur la politique. Cela va être difficile pour elle de faire sa place dans le magazine puisque la rubrique politique n’existe pas au départ, d’autant qu’elle doit faire ses preuves en tant qu’auteure novice. Sutton est une assistante hors pair mais rêve de travailler dans la mode depuis toute petite. Elle décide de poursuivre son rêve quoi qu’il arrive et elle se révèle vraiment talentueuse. Kat, quant à elle, est responsable des réseaux sociaux et elle est très douée. Mais elle veut plus, elle veut s’engager pour des causes qui méritent d’être mises en lumière.

Et qui dit série girly dit relations amoureuses ! Chacune a son histoire de cœur ! Jane rencontre Ryan, jeune journaliste également, Sutton sort avec Richard, l’un des supérieurs de l’entreprise et Kat fait la connaissance d’Adena, artiste lesbienne musulmane pour qui elle finit par développer de réels sentiments. L’histoire n’est pas extraordinaire en soi mais c’est justement un plus, permettant de s’identifier et de se reconnaitre dans ce qui arrive aux personnages ou tout du moins dans ce qu’on aimerait qu’il nous arrive.

 

 

Comme je l’ai dit, on peut se retrouver des qualités et des défauts dans chacune des trois jeunes femmes, ce qui aide à apprécier les trois personnages principaux. Jane est celle de nos trois héroïnes que j’aime le moins, je ne saurai vraiment l’expliquer mais j’ai un attachement moindre pour le personnage peut être un peu trop gnangnan parfois. Sutton et Kat sont mes deux préférées, je n’arriverai pas à choisir ! Kat sait défendre ses idées et prendre des risques, elle est tout le temps souriante et drôle. Sutton est courageuse et veut parvenir à réaliser son rêve. Elle prend la décision et fait tout pour y arriver. Elle est pleine de peps, toujours de bonne humeur et pleine de ressources. Elles assument toutes les trois qui elles sont et se donnent les moyens de réussir. Leur amitié est aussi une relation exemplaire, les voir interagir ensemble me donne instantanément le sourire ! Elles ont une réelle complicité qui donne envie.

 

TBT SEASON ONE

 

Les trois relations amoureuses sont également bien menées, que ce soit Jane et Ryan (je pense que beaucoup aimerait être à la place de Jane !), Sutton et Richard (là encore qui n’aimerait pas être à la place de Sutton ?) ou Kat et Adena (la relation la plus crédible et la plus romantique pour moi).

Un personnage que j’aime beaucoup est celui de Jacqueline, la patronne de Scarlet. Elle est bienveillante, elle tire ses employés vers le haut et met en avant l’entraide et la solidarité féminine. On aimerait toutes avoir une patronne aussi cool je pense !    

 

 

La seule actrice que je connaissais avant de regarder la série était Katie Stevens (Jane) que j’avais vue dans Faking it et on peut voir qu’elle a bien évolué. Je ne connaissais ni Aisha Dee (Kat) ni Meghann Fahy (Sutton) et ce serait un euphémisme de dire que j’ai été vraiment conquise par les deux actrices. Elles sont drôles et rien qu’en les regardant, on se sent bien. Du côté des hommes, ils ont eu un peu plus de visibilité auparavant que leurs consœurs, Dan Jeannotte (Ryan) a joué dans Reign le rôle de James Stuart et Sam Page (Richard) a eu énormément de petits rôles dans différentes séries : Greek, Desperate Housewives, Switched at birth, House of cards pour n’en citer que quelques-unes. Melora Hardin (Jacqueline) a une très longue carrière derrière elle et elle est parfaite dans ce rôle. Tous les acteurs ont eu des parcours différents mais aucun ne démérite dans la série. On voit bien leurs affinités en dehors et c’est ce qui crée leur si bonne connexion à l’écran. La cohésion entre tous les personnages est probablement due à cette excellente entente et complicité.

 

TBT ONE

 

The Bold type est une série rafraichissante, qui donne le sourire, la pêche et l’envie de faire bouger sa vie pour nous aussi avoir le mec canon ou le job de nos rêves (bah quoi on peut rêver justement^^). Il suffit de regarder un épisode pour se sentir bien tout de suite, je ressors toujours avec le sourire. Et pourtant, on réfléchit quand même sur certains sujets comme le dépassement et la réalisation de soi, l’acceptation, le féminisme… Et vous que pensez-vous de cette série ? Quel est votre personnage préféré ?   

 

VOIR LA BANDE ANNONCE DE LA SERIE

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données