Copyright 2020 - Site by Misterdan

Monster Friends - Tome 2 de Yoshihiko Inui

À quoi ça sert de mourir pour défendre ce qui est juste ?
Wataru a réussi à échapper aux griffes du Carnaval des Enfants au prix d’un rude combat. De retour dans son école, le jeune garçon a beaucoup de mal à oublier les horreurs dont il a été témoin. C’est alors qu’il fait la connaissance d’autres enfants accompagnés de Buddies, une rencontre salutaire qui pourrait peut-être l’aider à surmonter ses angoisses...
Hélas ! Le répit est de courte durée, car un autre membre du Carnaval lui tend une embuscade dans une salle de classe... Face à cet adversaire redoutable et à son Buddy manipulateur d’eau, l’affrontement s’annonce particulièrement périlleux !

Nous avions laissé Wataru sur une victoire contre le Carnaval des Enfants, au prix de la vie d’un de ses adversaires. On aura alors remarqué un petit clin d’œil à Digimon, après Pokemon, avec l’évolution temporaire de son Buddie.
Son retour à l’école se fait de manière violente alors qu’un autre élève tente de le tuer. Il se rend alors compte qu’il sera difficile de reprendre sa vie d’élève normal et de laisser les horreurs de cette journée derrière lui. Cependant, celle qui s’en prend à lui n’est pas vraiment une ennemie et plus encore, il la reconnait : Airi semble revenue d’entre les morts.
Il découvre alors que le Carnaval des Enfants n’est pas le seul regroupement d’enfants à Buddies. Plus encore, il apprend qui était l’enfant qui s’en était pris à lui et qui a été tué par Airi. C’était un ancien ami d’autres enfants présents aussi dans l’école et qui se protègent les uns les autres contre le Carnaval et contre l’envie de tuer. Ils sont composés d’Airi, avant sa mort, sa jumelle et deux autres jeunes. Il alors intègre ce groupe et apprend dans le même temps qu’un assassin est à ses trousses, envoyé par le Carnaval.

Le dessin quant à lui reste toujours fidèle à lui-même, ne tombant pas dans la noirceur comme son intrigue, ce qui contribue toujours à cette impression de malaise face à la noirceur des «enfants». Blancheur contre noirceur de certains personnages. Le manga oppose ces deux mondes, ces deux visions, alors que la possibilité de tuer est tellement dangereuse, attirante... plus simple ! Combien d’enfants tomberont encore dans ce piège ?

Entre danger de mort, nouveaux ennemis et trahisons, Monster Friends continue de s’enfoncer dans un monde assez sombre où amis et ennemis se mêlent sans savoir comment les différencier. On en apprend un peu plus sur le Carnaval, mais ce n’est pas encore suffisant pour que notre équipe puisse y faire face.
Quand même ce en quoi on croit se retourne contre nous, comment peut-on continuer de se battre ? À quoi ça sert de mourir pour défendre ce qui est juste ?

Editeur : Komikku – Collection : Seinen – Scénario et dessin : Yoshihiko Inui – Date de publication : 13 novembre 2016 – 192 pages – Prix : 7,90 €

f t g m