Copyright 2020 - Site by Misterdan

The Sixth Gun – Tome 1 : De mes doigts morts par Cullen Bunn & Brian Hurtt

Alors que le continent américain se remet difficilement des blessures de la Guerre Civile, d'inquiétants individus sillonnent le Grand Ouest à la recherche de six pistolets maudits détenant à eux seuls assez de puissance pour mettre fin à l'humanité. Parmi eux, le général confédéré Oleander Hume, créature suspendue entre la vie et la mort, attend dans son cercueil le jour où il pourra enfin remettre la main sur l'un de ces artefacts. Pour l'heure, son épouse et quatre de ses cavaliers les plus fidèles ont retrouvé la trace de l'une de ces armes entre les mains de Becky Montcrief, jeune femme cherchant à venger la mort d'un de ses proches.

J’ai découvert cette maison d’édition avec ce titre et j’ai tout d’abord été attirée par l’univers. On est dans l’ambiance western, post guerre de sécession, avec une trame surnaturelle. Il n’en fallait pas plus pour aiguisée ma cuiriosité.

J’aime beaucoup le format et le livre-objet, c’est une très bonne qualité avec la couverture bien épaisse et des pages agréables à parcourir. Les dessins sont très réalistes et j’ai apprécié le coup de crayon. Ainsi que la narration. J’ai aussi aimé qu’il y ait une véritable fin, même si clairement il y a une suite de prévue, mais on ne s’arrête pas en plein cliff et ça, c’est vraiment pas mal.

Concernant l’histoire, elle n’est pas extraordinairement originale, mais très bien menée. Tout va très vite, on ne passe pas une éternité à exposer les faits, on les découvre au fur et à mesure dans des sortes d’interludes narratifs qui n’ont pas des allures de cours d’histoire, c’est très appréciable.

Le personnage principal n’est ni un gentil, ni un méchant, il est à part et ça change de ce qu’on voit habituellement. Ce n’est pas le sheriff avec une morale irréprochable. Il est très loin du système manichéen qu’on attend de ce type d’ambiance. L’héroïne, personnage secondaire et à la fois très important, n’est pas totalement cohérente, on la voit passer de jeune fille effrayée à badass déterminée à dégommer tout ce qui bouge, ça aurait peut-être mérité un peu plus d’approfondissement à ce niveau. Mais ça reste un détail.

J’ai au final passé un excellent moment avec cette aventure et découvrirai la suite avec plaisir.

Éditeur : Urban Comics – Date de parution : 19 juin 2014 – Prix : 17,50 € - 160 pages.

f t g m