Copyright 2020 - Site by Misterdan

Les survivants de la révolte finale de l’apocalypse : l’ultime prophétie de la sorbetière perdue de Allan Barte

La jeune Shalindra, Bretzel et toute leur bande en ont assez de ce monde trop parfait. Cela leur donne une bonne raison de se rebeller, crier sur le président, voir de tuer son chat de combat et peut-être, par mégarde, dans l'enthousiasme du moment, plonger la planète dans une apocalypse terrifiante... jusqu'à ce qu'un justicier solitaire accepte de se dresser face à la plus vile des injustices.

Etrange album que cette BD !
L’histoire commence plutôt de façon sympathique. Paris, en 2057, dans un monde sous haute surveillance policière, les gens vaquent à leurs occupations, tous de blanc vêtus. Car ici tout est uniformisé. Une jeune fille sort du rang et, le plus discrètement possible, se rend dans les catacombes. Là d’autres personnages l’attendent, ce sont les rebuts de la société, ceux qui n’ont pas pu s’adapter, et on les reconnaît à leurs vêtements et à leurs cheveux colorés.Shalindra enlève ses vêtements blancs, elle aussi est une paria, dessous elle porte des vêtements de couleur ! Leur amie Emy, surprise en vêtements de couleu par un voisin, a disparu et nos amis ne voient qu’une solution : la révolution !

En route pour le palais présidentiel ! Où ils pénètrent plus facilement qu’ils pensaient car, dans cette société policée et où l’Administration est reine, rien n’est prévu pour contrer des gens malintentionnés. Une fois devant le président celui-ci est sommé de s’expliquer, mais voilà l’armée qui entre en piste, non contre nos jeunes rebelles mais pour contrer l’action des guêpes mutantes géantes ! Un coup de feu malencontreux et le président s’écroule.... sur un tableau de commande qui contrôle l’irrigation des serres, le refroidissement des réacteurs nucléaires, etc... Et c’est l’apocalypse !

L’action saute alors quinze ans pour retrouver un personnage qui va devenir justicier malgré lui grâce à un sage qui lui dévoile une prophétie : il est celui qui va retrouver une fille à la natte qui seule pourra vaincre Bretzel, le chef des gens du Cirque, qui détient la seule sorbetière italienne encore existante !

Un peu déroutée tant par le scénario, très fantaisiste, que par les dessins, assez minimalistes, j’avoue que je me suis pourtant laissée emporter par cette BD atypique.

Editeur : Delcourt – Collection : Tapas BD – Scénario et Dessin : Allan Barte - Date de parution : 23 mai 2018 – 112 pages - Prix : 17,95 €

f t g m