Copyright 2020 - Site by Misterdan

Pétales de réincarnation - Tome 4 de Mikihisa Konishi 

Senji Toya est un adolescent qui ne possède de talent ni pour le jeu, ni pour le sport. Pendant les cours il fait plus ample connaissance avec une camarade nommée Haito qui, elle, possède un talent : elle manie le sabre tel un grand samouraï japonais de l’ancien temps. Cette rencontre va pousser Toya à réveiller le talent qui sommeille en lui grâce à une "branche de réincarnation". Cette décision aura un fort impact car les talents obtenus peuvent être ceux des grands hommes de ce monde tel Einstein, Picasso, ou Newton ou alors ceux des pires criminels et personnages maléfiques comme Hitler.

Il est temps d’éveiller le talent qui est en vous ! 
 
Les cinq généraux tigres, l'Elite de l’armée des criminels, passent à l’attaque ! Les grands hommes tombent les uns après les autres. Alors qu’ils pensaient dominer la bataille, les voilà̀ maintenant au pied du mur ! Toya et Funasaka se retrouvent face à Rudel, l’un de ces généraux. Un combat entre immortels s’engage. Cependant, le mystère plane toujours sur le champ de bataille : que vise réellement l'armée des criminels ? L'affrontement entre ces hommes aux talents extraordinaires atteint son paroxysme !

Au milieu, les immortels dansaient frénétiquement et le combat fait rage... Dès le début ce tome 4 nous donne un frisson d'effroi, nous confrontant aux morts et aux cadavres, enfin en théorie car le combat oppose des immortels, par définition ... Immortels ! Ça risque donc d'être compliqué car l'un ne peut être touché et l'autre se régénère, (un peu comme un combat entre Wolverine et Martian Manhunter). Funasaka contre Rudel, Fabre contre Hitler et Pol Pot, l'enfer blanc et l'enfer vert s'affrontent. Entre défaites, matchs nuls et victoires, quel résultat attends nos deux groupes ?

Woaw ! Woaw ! Woaw, j'ai vraiment adoré ! Un tome qui s'annonçait certes intéressant mais qui fut au final époustouflant et génial. Chaque page apporte le frisson de l'action, de l'histoire et de la mort, les forts ne sont ni gagnants ni perdants. Ce mélange de fantastique et d’action est rendu très original par la présence de tous ces hommes du passé, qu’ils soient des héros, ou des criminels. Le rythme ne s’essoufle pas, soutenu par un dessin dynamique et moderne.

Déjà quatres tomes sont parus en France et cinq au Japon.

Editeur : Komikku – Genre : Shonen – Scénario et dessin : Mikihisa Konishi – Date de parution : 09 février 2017 – 192 pages – Prix : 7,90 €.

f t g m