Copyright 2020 - Site by Misterdan

Un peu de recul chère Isabel ! écrit par Alexander McCall Smith

Ressortissant britannique né en 1948 au Zimbabwe, où il a grandi, Alexander McCall Smith vit aujourd'hui à Édimbourg et exerce les fonctions de professeur de droit appliqué à la médecine. Il est internationalement connu pour avoir créé le personnage de la première femme détective du Botswana, Mma Precious Ramotswe, héroïne d'une série qui compte déjà onze volumes. Quand il n'écrit pas, Alexander McCall Smith s'adonne à la musique - il fait partie de  "l'Orchestre épouvantable" - et aux voyages. Il est également l'auteur des aventures d'Isabel Dalhousie, présidente du Club des philosophes amateurs et de 44 Scotland Street, qui inaugure les Chroniques d'Édimbourg, un roman-feuilleton relatant les tribulations d'un immeuble peuplé de personnages hauts en couleur.

Isabel et son mari Jamie sont comblés par la naissance de leur deuxième enfant. Mais Charlie, qui n’a pas encore quatre ans, ne raffole pas de son petit frère. Pire, il fait comme si Magnus n’existait pas. Isabel doit trouver le moyen d’inculquer à son fils aîné la patience et la compréhension qui l’ont guidée dans sa propre vie.
Ce sont précisément ces qualités qui ont poussé Bea Shandon, une vieille copine de lycée d’Isabel, à lui demander de l’aider à résoudre une situation délicate. Lors de son dernier dîner Bea, qui adore jouer les marieuses, a présenté une amie fortunée à un chirurgien plastique. Lorsqu’on révèle à Bea certaines informations troublantes sur ce dernier, elle craint d’avoir commis une erreur en orchestrant cette rencontre. Isabel accepte de se renseigner. Mais lorsque son enquête prend un tour inattendu, elle commence à se demander sur qui, au juste, elle devrait enquêter.

Nous voici donc en présence du nouvel opus du club des philosophes amateurs.
Sur fond très romanesque avec une héroïne assez cliché (mère de famille avec un mari parfait et des bambins insolents, aux amis agaçants et singuliers) on assiste ici à une tranche de vie qui sert de prétexte à juxtaposer tout un tas de situations cocasses de la vie quotidienne. L'auteur prend ainsi plaisir à faire de l'esprit, de manière souvent drôle parfois saugrenue, et à nous présenter une certaine philosophie d'existence afin de toujours prendre la vie du bon côté.
J'ai passé un bon moment avec Isabel qui a su susciter en moi beaucoup d'émotions différentes. J'ai ri, j'ai souri, j'ai pesté mais j'ai aimé sa façon d'avoir toujours envie de sinon sauver le monde d'au moins se mêler de manière bienveillante de la vie de ses proches en bonne samaritaine.
Les relations entre les personnages m'ont vraiment plu et la complicité entre Isabel et son mari Jamie me laisse vraiment rêveuse.
Les mots sont bien choisis, le style est respectable et agréable et le fond amène à la réflexion.
C'est sans aucun doute un très bon petit roman, intellectuel mais pas que, à lire pour décompresser cet été.

Éditeur: JCLattès - Date de publication : 30 mai 2018 - Traduit de l'anglais par Denyse Beaulieu - 334 pages - Format broché : 19,50€

f t g m