Copyright 2020 - Site by Misterdan

Seul(s) au monde de Clémentine du Pontavice

Chacun ses particularités, ses complexes, ses difficultés. On a tous nos petites ou nos grandes différences, plus ou moins gênantes. On sait pourtant tous se parler, s'écouter et s'accepter, comprendre l'autre et s'entraider. Si on inventait un monde plus gai ?

Voilà un petit livre facile à lire pour les très jeunes lecteurs. Peu de texte, des illustrations toutes simples, à peine esquissées, et joliment colorées, il est vraiment très attrayant visuellement.
Et que dire du contenu ? Très, très bien ! Car son but c'est de faire exploser les stéréotypes.

Emilie est différente des autres : elle a la peau foncée et ses parents, comme ses camarades, ont la peua claire. Elzéar aime danser, mais les autres se moquent et le font pleurer. Freya aime sa famille, mais quand ses deux papas viennent la chercher, elle se sent rejetée par ses camarades. Chaque petit passage décrivant les situations des jeunes enfants est ponctué par la phrase : il (elle) ne fait pourtant de tord à personne. Jusqu’au jour où une grande explication va permettre aux enfants de comprendre qu’on peut être différent. Se parler, s’écouter, se comprendre, s’accepter, c’est créer un monde plus gai.

Après le très intéressant Trucs de filles ou de garçons, Clémentine revient avec un petit livre pour les jeunes lecteurs qui devrait être proposé dans toutes les écoles !

Éditeur : L’Ecole des Loisirs - Collection : Moucheron - 6 / 9 ans - Date de parution : 21 août 2019 - 48 pages - Prix : 6 €

f t g m