Copyright 2020 - Site by Misterdan

L'art du meurtre écrit par Christel Duchamp

Née en 1985, Christel Duchamp se passionne très tôt pour la littérature de genre, notamment le fantastique et le noir. Graphiste, elle vit près de Saint-Étienne. L'art du meurtre est son premier suspense de terrain. Les personnages y sont imaginaires mais leurs usages, leurs moeurs, leur monde sont un inquiétant reflet du notre.

Quatre victimes. Et aucun coupable.

Des relations amoureuses sans lendemain. Une mère possessive et intrusive. Des nuits entières à errer. La vie d'Audrey, 34 ans, pourrait se résumer à une succession d'échecs. Seul son métier de lieutenant à la PJ lui permet de garder la tête hors de l'eau.

En ce jour caniculaire de juillet, Audrey et son équipe sont appelés sur une scène de crime. Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Son corps a été torturé, mutilé, partiellement écorché, puis mis en scène sur une table dressée pour un banquet. Pour compléter cette vanité, un crâne humain lui fait face : celui de sa défunte épouse, dont la tombe a été profanée quelques jours auparavant. Audrey et son équipe découvrent rapidement que l'homme est un habitué des clubs sadomasochistes parisiens et que, richissime, il a dépensé sa fortune en achetant des œuvres d'art. Au point de finir ruiné. Quand un deuxième meurtre est commis dans des conditions similaires, Audrey sait qu'elle fait face à un psychopathe.

À elle de plonger dans les milieux interlopes Parisiens, des maisons de vente aux clubs SM, pour débusquer ce tueur, dont les méthodes extrêmes n'ont d’égale que son appétit meurtrier.

Les descriptions parfaitement bien ficelées m'ont sauté aux yeux. Je les ai trouvées très surprenantes : elles sont légères, presque d'une fraîcheur printannière alors qu'elles montrent des horreurs (des scènes de crimes abominables, des corps torturés). Elles sont, en ce sens, particulièrement étonnantes et étranges. Pourtant, j'y ai immédiatement adhéré. Et, c'est là, entre autre, que réside le talent de la romancière. Elle fait passer des atrocités avec facilité. Comme pour dire que les flics doivent se blinder face à la situation.

Pai ailleurs, j'ai adoré les personnages : je les ai trouvés vrais, justes, psychologiques très crédibles. Comme si je le connaissais en somme. Ces héros peuvent être mes voisins, des amis. Le style et l'écriture sont très fluides et aériennes. Le livre se lit donc avec une facilité déconcertainte face à ce qu'il divulgue.

Bref, pour moi, il s'agit d'un excellent bouquin mais très déconcertant sur la forme.

Éditeur : l'Archipel  - Date de parution : 16 janvier 2020 - 272 pages Prix : 19 €.

 

f t g m