Copyright 2020 - Site by Misterdan

Acid Summer écrit par Christophe Lambert

Sur la route de Woodstock, John a rencontré le grand amour. Mais Penelope s’est évaporée au milieu de la foule… Comment la retrouver parmi le demi-million de spectateurs qui assistent au festival le plus mythique de l’histoire du rock ?

Voilà un roman qui se lit comme on admire un tableau. C'est le temps du constat, mais certainement pas du jugement.
A l'aide de ce personnage hyper attachant qui va se mettre à la recherche de Pénélope, cette fille mystérieuse, brièvement passée dans sa vie ; il nous peint et nous dépeint l'Amérique des Hippies. A chaque fois que John croise un nouveau personnage, que ce soit un inconnu ou une véritable figure emblématique de l'époque, c'est un vrai prétexte pour nous présenter une vision de Woodstock, des idées politiques et idéologiques, et surtout l'état d'esprit des gens de cet été 1969. Le côté cosmopolite ne vous échappera pas.
Trois jours pour relater tout un moment de l'Histoire, nous livrer l'ambiance comme les sujets sociétaux graves ou plus légers était un pari risqué mais largement relevé pour l'auteur. J'ai particulièrement apprécié croiser Janis Joplin, Martin Scorsese ou encore Charles Manson. C'est malin, maîtrisé et bien amené, parfois cliché mais toujours drôle et juste. Il décrypte à l'aide d'anecdotes, de faits réels incroyablement bien mis en scènes, différentes situations et événements de cette époque en s'appuyant sur les moeurs, les habitudes et le contexte de la fin des 60's. Les références qu'elles soient littéraires, musicales, cinématographiques sont légion et tombent toujours à point nommé, sans lourdeur ni ennui.
John, notre Ulysse des 60's avance dans sa quête et nous plonge chaque fois dans une scène antique et mythique parfaitement transposée et complétée par un flash-back détonnant. Entre rêve et réalité, il est à la croisée des chemins, à cet âge où tout est encore possible et où l'on doit faire les bons choix... Sexe, drogue et Rock n'Roll se mêlent à merveille aux rebondissement et au suspense de cette histoire plaisante.
C'est aussi une belle réflexion sur la liberté, les utopies, les envies et la façon de penser de cette période, jusqu'où cela pouvait-il aller ? Et quelles en étaient les conséquences directes ? D'ailleurs étaient-ils vraiment différent des jeunes de maintenant ?
C'est une écriture enjouée, dynamique, et un style vif, coloré, très peace and love qui nous embarquent. Ce roman, intéressant et passionnant, se dévore : découvrir ou revenir sur cette époque plaira à toutes les générations, qui pourront à l'issue de la lecture, j'espère, en discuter ensemble et se rapprocher pour fêter l'anniversaire de ce festival mythique ! Vous êtes prêts ? Christophe Lambert vous emmène sans tarder à Woodstock en 1969, c'est dépaysant, alors bon voyage !

Éditeur : Milan / Page Turners - Date de parution : 5 juin 2019 - 240 pages - Prix : 14,90 €.

f t g m